Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 08:05
!!! Attention, article long, veillez à faire une pause chaque 2 paragraphes !!!


Apprendre le chinois, c'est bien, c'est intéressant mais à force, ça devient répétitif... Ce qui me manque ici, c'est d'avoir l'occasion à réfléchir à autre chose, d'avoir des cours autres que de langue. Dans le cadre du Festival de la Francophonie, l'Alliance Française de Nanjing a mis en place programme varié, d'une projection de cours-métrage à un concert en passant par une conférence.

Bon petit étudiant que je suis, je me suis rendu hier soir à 18h00 à la libraire du Phoenix pour assister à une conférence sur Shanghai, dispensée par un certain Bernard Brizay. Je me suis dit que ça pourrait être intéressant de voir ce que peut dire un historien/journaliste en regard de ce que moi j'avais vécu, appris et ressenti (cliquer ICI).
DSC06300-small

DSC06301-small

De gauche à droite: Juliette, l'interprète, Bernard Brizay et Xaviez Leroux, le directeur de l'Alliance Française de Nanjing

Je ne vais pas vous faire une compte-rendu de la conférence car j'avoue que l'exercice ne m'intéresse que très peu. Il y a pourtant un moment un passage que je me dois de vous transmettre car il a réveillé en moi une passion que j'avais il n'y a pas si longtemps: Tintin.

Parmi les 22 albums du journaliste au chien le plus célèbre d'Europe, il y en a un qui a un énorme rapport avec la Chine et plus précisément Shanghai - Tintin et le Lotus Bleu. Hergé décide que son quatrième album sera consacré à la Chine. Très religieux, son confesseur, l'abbé Léon Gosset, le contacte. De peur qu'il ne rabâche une série de cliché à propos de ce pays, il le met en contact avec un étudiant de l'Académie des Beaux-Arts de Bruxelles d'origine chinoise: 张充仁 (Zhang Chongren). Les deux hommes, du même âge, se lient rapidement d'amitié et écrivent à quatre mains ce quatrième album des aventures de Tintin.
Chongren va imaginer l'intrigue dans le contexte de l'époque de la Shanghai: l'opium, un période de troubles et les rapports très conflictuels avec le Japon.
En guise de remerciement, Hergé insérera même son ami dans l'histoire dans le personnage de Tchang que l'on retrouvera plus tard dans "Tintin au Tibet" (Zhang se prononce à la française "Tchang"). En 1935, Chongren retourne dans son pays d'origine où il subira en tant que sculpteur de plein fouet la Révolution Culturelle (cliquer ICI). Durant presque 40 ans, les deux hommes perdront contact jusqu'à ce qu'Hergé le retrouve et le fasse venir en Europe. Accueilli comme un chef d'Etat, il prendra plus tard la nationalité française et mourra dans son nouveau pays d'accueil en 1998.
C'est d'ailleurs pour cette raison qu'on retrouve de vrais caractères chinois dans la BD et pas des gribouillis qui font chinois. Selon le conférencier, la plupart sont d'ailleurs des insultes envers les Japonais!

La conférence se termine et on arrive aux questions et réactions du public. Majoritairement composé de Chinois (la conférence était traduite en temps réelle par une employée de l'Alliance) dont certains apprenaient ou parlaient le français, ce sont eux qui sont le plus intervenus. Deux interventions m'ont marqués car elles font ressortir, comment dire, des "difficultés inter-culturelles".

Pendant la conférence, Bernard Brizay nous apprends que selon lui, "Shanghai est morte deux fois": pendant l'occupation japonaise (1937) et lors de la prise de pouvoir des communistes (1949). Un Chinois intervient en lui demandant comment il ose dire que la prise de pouvoir des communistes, qui sont toujours en place d'ailleurs, est synonyme de mort pour Shanghai!? Petit malaise, flottement... Finalement, l'historien retombe sur ses pattes en expliquant que oui, le PCC avait puni Shanghai qui ne s'est redéveloppé économiquement plus tard que d'autres régions, lors des réformes économiques menée par Deng Xiaoping depuis la fin des années 80. Il lui explique aussi que l'image de "mort" et "résurrection" (en parlant de la résurrection de Shanghai dans les années 90) est très utilisée en Occident où elle trouverait ses racines dans le christianisme.

Deuxième intervention après une question du directeur de l'Alliance qui demande si les Nankinois aimeraient que leur ville deviennent une "Shanghai-bis". Une femme chinoise répond en disant qu'économiquement, il y a en effet tout a envier à la ville la plus grande de Chine mais que par contre, au niveau de la vie quotidienne, Shanghai est tout sauf enviable. Elle développe en expliquant que concernant Nanjing, elle la voit plus comme une petite ville tranquille à l'Occidentale... Humhum, je ne sais pas si "petit ville tranquille à l'Occidentale" est un terme très adéquat pour une ville qui compte quand même entre 6 et 10 millions d'habitants, si on compte la banlieue. Je dois malgré tout dire que j'ai moi aussi eu l'impression, en passant quelques jours à Shanghai, que Nanjing ressemblait parfois à une paisible petite bourgade!!

Pour terminer, sachez que Bernard Brizay ne sait pas un mot de chinois... Personnellement, j'ai de la peine à imaginer que l'on puisse écrire sur la Chine sans avoir au moins quelques notions de chinois. Vous allez me dire que forcément, puisque j'apprends le chinois, je défends cette position mais je vous promets qu'il n'y a pas que ça. La langue, ou plutôt l'écriture (la langue oral peut varier plus ou moins fortement selon les régions) est tellement ancrée dans la culture chinoise que rien qu'en décomposant un caractère, on peut comprendre certaines idées, même si elles ne sont plus d'actualité aujourd'hui. Deux exemples un peu triviaux mais révélateurs: le mot "paix" et "famille". 安 signifie entre autre la paix. Si on le décompose, on verra que la partie supérieure est composée d'un toit et que sous celui-ci, on retrouve une femme. En bref, une femme à la maison et tout va bien!! 家 désigne quant à lui la famille et est également composé du toit. Sous celui-ci: un porc. On imagine donc qu'un foyer, comme on l'entendait il y a fort fort longtemps en Chine peut se caractériser par la présence d'une maison et dans celle-ci, de la nourriture, en l'occurrence, du porc, l'une des viandes les plus consommée ici, encore aujourd'hui. Enfin bref, je ne dis pas que les connaissances de ce monsieur ne sont pas valides et d'ailleurs j'en ai parlé avec lui. Il confesse que oui, c'est un manque mais qu'il y a énormément d'ouvrages en français, en anglais ainsi que des traductions d'ouvrages chinois pour en connaître un rayon sur l'Empire du Milieu. En plus, ses connaissances chinoises l'aident lorsqu'il en ressent le besoin...
D'accord...mais quand même!

Partager cet article

Repost 0
Published by Romain Barrabas - dans Chine - divers
commenter cet article

commentaires

joelle 25/03/2010 18:47


ah, pour une fois je savais quelque chose : à savoir l'histoire de Tchang et Tintin (bon ok tu as complété mes connaissances quand même).

assez d'accord avec toi bizarre que M.Brizay n'ai jamais appris le chinois ... ça me semble un peu contraire à toute logique, enfin c'est lui qui sait !


Romain Barrabas 26/03/2010 05:42


Non mais j'aime bien cette histoire du Lotus Bleu... Et ça fait toujours bizarre de se dire qu'un personnage fictif est inspiré d'une vraie personne!

Pour M. Brizay, oui c'est dommage mais apparemment ça ne l'empêche pas d'en savoir un rayon sur la Chine!! 


Chtinois 24/03/2010 18:06


Bonjour Romain, merci pour ton blog, j'ai passe 2 ans a Nanjing, j'y reviens dans peu de temps, Nanjing m'a beaucoup manque, et l'AF egalement-d'ailleurs c'est la-bas que je vais bosser.
Merci a Sarah pour le lien vers ton blog. Peut-etre a bientot, en chair et en os, a NJ!


Romain Barrabas 26/03/2010 05:31


Salut,

Oui j'ai entendu dire qu'un Chtinois allait bientôt faire son retour à l'AF! Donc d'ici là je te dis à bientôt et avertis moi quand tu seras dans les parages! 


Comel 24/03/2010 11:25


Coucou cousin, toute ton aventure est bien passionnante, mais je me demande comment tu trouve le temps de tenir à jour ton blog aussi assidûment? Les photos sont absolument splendides, bravo tu
nous fait voyager depuis notre canapé!Bisous et à très vite


Romain Barrabas 26/03/2010 05:30


Ah ben oui ça prend du temps mais j'y prends du plaisir alors y'a pas de souci!

A "bientôt"!! 


Présentation

  • : Le blog de Romain - Made in Switzer南
  • Le blog de Romain - Made in Switzer南
  • : Je m'appelle Romain, je suis Suisse et j'ai 23 ans. Après 2 ans d'étude de mandarin à l'université de Genève, j'ai décidé, avec l'aide d'une bourse, de partir une année à Nanjing (province du Jiangsu) améliorer mes connaissances linguistiques. Sur ce blog, je raconterai donc ma vie ici en Chine, mes voyages, mes réflexions, mes remarques, etc...
  • Contact

Recherche

Archives