Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 00:02

Dernière journée de voyage avec ma famille. Journée chargée, très chargée puisque nous allons tenter de visiter la ville de Xi’an en à peine 12 heures alors que c’est une des villes les plus riches de Chine au niveau historique. En effet, Xi’an c’est d’abord la première capitale de la Chine impériale, en 221 av. J.-C. Elle le restera jusqu’à la fin de la dynastie de Han (220 ap. J.-C.) puis sera à nouveau choisie par les Tang (618-907).  D’ailleurs, les habitants de cette ville se disent descendre de cette dynastie qui fut, pendant sa première moitié, d’une ouverture vers l’extérieur sans précédent, favorisant les échanges de toutes sortes. En bref, une dynastie très florissante. Xi’an c’est aussi 72 empereurs. C’est enfin l’une des extrémités de la fameuse Route de la Soie, ouverte au 2ème siècle par un Chinois du nom de Zhang Qian.

 

Première destination: la petite pagode de l’oie sauvage. Sous cette appellation bizarre se cache une histoire marquant une petite révolution dans le bouddhisme dit du Petit Véhicule. Il était une fois un monastère qui, depuis quelques temps, manquait de viande. Un moine, peut-être plus carnivore que les autres, se mit à prier Bouddha lui-même pour qu’il leur amène quelques morceaux de viande fraîche, au sens propre bien entendu! Bouddha l’entendit et au même moment, un groupe d’oies sauvage survolait le monastère. Le chef des volatiles tomba alors en plein vol aux pieds du moine, mort. Tellement touché par la bonté de Bouddha, il se refusa de manger l’oiseau. Et depuis ce jour, les moines du Petit Véhicule sont végétariens… Voilà pour le nom. Sinon, le bâtiment est âgé de 1300 ans et connu deux tremblements de terre. L’un qui sépara la tour en deux, l’autre qui la réunit (véridique selon notre guide). Ce phénomène serait dû aux fondations très particulières de l’édifice, en forme de demi-sphère. Le sommet a d’ailleurs été amputé de deux étages mais s’élève quand même à 43 mètres.
DSC05724-small

Décorations pour le Nouvel An Chinois: des lampions rouges avec le caractère du bonheur: 福

DSC05729-small

La petite pagode de l'oie sauvage

DSC05738-small

A l'époque, on se servait de ces "statues" pour attacher les chevaux. Aujourd'hui, plus en usage, certaines ont été réunies dans le parc 

 

Située dans un joli parc, nous avons pu voir un nouveau sport local, provenant de Corée. Il s’agit en fait d’un 太极拳 (tai-chi, sport/gym d’origine chinoise) qui se pratique avec une raquette et une balle. Le but est d’enchaîner les mouvements sur de la musique, sans faire tomber la balle. Expérience faite, c’est vraiment pas facile!!

DSC05743-small

DSC05759-small

A la sortie du parc, une boutique de souvenir. Ici, une reproduction d'un tableau que j'ai trouvé particulièrement belle, si ce n'est son prix!

 

Suite de la matinée dans le musée d’histoire de la province, que l’on dit être l’un des plus beaux de Chine. Dans un bâtiment extra-moderne, on révise alors son histoire chinoise, en particulier durant les périodes où Xi’an était alors la capitale (voir ci-dessus). C’est surtout une bonne mise en contexte avant la visite des sites historiques intra et extra muros, comme la très connue armée de terre cuite.

DSC05773-small

On dirait pas mais ce petit chameau fait partie des 100 objets qui ne quitteront jamais le sol chinois, voire tout simplement l'enceinte de ce musée!

DSC05778-small

DSC05793-small

Dehors, un homme déplie son cerf-volant qui fait plus de 200 mètres de long... Après bien sur, vous pouvez en acheter un exemplaire juste à côté...

 

Avant le dîner, petit détour par un magasin qui vend du vrai jade. Pourquoi j’insiste sur “vrai”...et bien parce que vous ne me croirez peut-être pas mais je peux vous dire qu’il est extrêmement difficile d’en trouver de l’authentique! Pourtant l’une des matières préférées des Chinois, peut-être même avant l’or ou l’argent, il faut faire des pieds et des mains pour éviter de tomber dans le faux. En parlant de cela, il en existe de deux sortes. La première technique consiste, à l’aide de la poudre de la pierre, de recréer une pierre, du jade aggloméré en quelque sorte. La deuxième, bien pire selon les Chinois est d’injecter du colorant artificiel. A priori moins condamnable que la première technique, elle est pourtant bien plus décriée car ici, on part du principe que le jade est une pierre vivante. En effet, au contact de la peau, elle s’éclaircirait si l’on a beaucoup d’énergie et contraire foncirait si l’on en manque.

Le prix de cette pierre ne varie pas en fonction de sa couleur, qui peut être verte, blanche, jaune, rouge, noire (vert foncé) ou violette mais de sa dureté. En dessus de 7°, c’est dur, en dessous, c’est mou. Les “dures” sont appréciées pour la confection de bijoux alors que les “molles” pour la sculpture. Deuxième composante, l’ancienneté de la pierre qui peut faire jouer au yo-yo les prix.

D’abord uniquement utilisé pour des accessoires religieux, elle deviendra le dada des empereurs, puis des riches et enfin un objet de tous les jours. Elle garde malgré un petit quelque chose de mystérieux voire de mystique. On l’offre par exemple aux nouveaux-né, sous forme de bijou, afin de leur porter chance. On en porte également durant son année zodiacale chinoise afin d’éviter le “mauvais sort”. La deuxième solution consiste à porter des sous-vêtements rouges, pour ceux que ça intéressent ^^!!! J’ai personnellement craqué pour une petit bout de jade impérial (vert et blanc), en forme de rond (évoque le ciel) pour un prix relativement modeste, après négociation bien entendu!

DSC05795-small

Une statue taillée dans un seul bloc de jade. Ce qui est exceptionnel en l'occurrence c'est que chaque partie semble de la bonne couleur alors qu'en fait, c'est la roulette russe, on ne sait jamais sur quelle teinte on va tomber!

 

Le porte monnaie soulagé, nous goûtons à l’une des spécialité du nord de la Chine (mais que l’on trouve partout): les 饺子 (jiaozi ou ravioli chinois). Particulièrement appréciés durant les 2 semaines que durent le nouvel an chinois. Repas de fête, ils sont néanmoins consommés toute l’année. J’en avais déjà souvent mangé mais je n’avais jamais vu autant de sortes: des salés mais aussi des sucrés, certains en formes de canard, d’autre en forme de singe, la plupart étaient de couleur blanche quand d’autres étaient tous colorés. Enfin bref, un repas haut en rebondissements! Je terminerai par une petite précision qui va faire mal à la gastronomie italienne. Les si connus raviolis ainsi que les spaghetti sont tous deux originaires de l’Empire du Milieu… Voilà, ça, c’est dit!

 

(suite de la journée dans le prochain article)
DSC05800-small 


Partager cet article

Repost 0
Published by Romain Barrabas - dans Shaanxi (Xi'an)
commenter cet article

commentaires

joelle 03/03/2010 20:19


tout le monde est content ??? éventuellement sauf ceux qui ne font que déguster par photo interposée .... toujours autant cruel avec ma gourmandise ....et si même Isa s'y met ... pfff ;-)


Romain Barrabas 05/03/2010 03:47


Mais est-ce-que l'aéroport de Zurich ou de Genève est si loin de chez toi ;)?


Maman 03/03/2010 11:48


Concernant les raviolis chinois, j'aimerais juste précisé que nous avons goûté à une douzaine de "paniers" comme la photo de l'article de Romain!...Il s'agissait donc de ne pas se ruer sur les
premiers afin de pouvoir tenir le coup jusqu'à la fin du repas! J'en profite pour dire que durant notre séjour, nous n'avons jamais réussi à terminer tous les plats. Au début nous sommes mal à
l'aise de laisser des plats à peine entamé mais à la longue nous réalisons que cela fait partie de la tradition culinaire chinoise...La profusion et encore la profusion! L'avantage dans tous les
repas, c'est que l'on peut goûter un peu de tout!


Romain Barrabas 03/03/2010 13:11


Et tout le monde est content :)!


Sarah 03/03/2010 05:11


je veux un cerf volant tout pareil !! d'ailleurs en aprlant de jade je sais pas si t'as remarqué mais ici pas de bague de fiancaille, on donne un bracelet de jade à la jeune mariée. En gros si tu
vois une femme avec un bracelet de jade (vrai ou faux) ben elle est prise


Romain Barrabas 03/03/2010 06:09


Je pense qu'à Fuzimiao, tu devrais pouvoir en trouver un...à condition de bien chercher et surtout de bien négocier! Pour le bracelet de jade j'étais pas au courant. Mais je pense qu'on pourrait
voir de plus en plus de jeune mariée avec une alliance vu le succès que remporte la robe blanche alors qu'en Chine, le blanc signifie avant tout la mort! Mais je suis pas sûr qu'on puisse
systématiquement dire qu'une femme avec un bracelet de jade est forcément mariée. Parce que le jade peut s'offrir à peu près pour n'importe quelle occasion: preuve d'amour, cadeau à un ami,
naissance, ...


Présentation

  • : Le blog de Romain - Made in Switzer南
  • Le blog de Romain - Made in Switzer南
  • : Je m'appelle Romain, je suis Suisse et j'ai 23 ans. Après 2 ans d'étude de mandarin à l'université de Genève, j'ai décidé, avec l'aide d'une bourse, de partir une année à Nanjing (province du Jiangsu) améliorer mes connaissances linguistiques. Sur ce blog, je raconterai donc ma vie ici en Chine, mes voyages, mes réflexions, mes remarques, etc...
  • Contact

Recherche

Archives