Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 16:00
Dernière journée dans les montagnes jaunes... Idéalement, nous devions nous lever à 5h00 afin d'aller admirer le lever du soleil, particulièrement réputé! Mais revenons quelques peu en arrière... 21h00, extinction des feux! Oui sauf qu'à cette heure, moi, et bien je ne suis pas fatigué! Je n'étais d'ailleurs pas le seul dans cet état. C'est pour cette raison que nous nous sommes réunis afin de fêter un peu notre ascension héroïque! La fête s'est poursuivie jusque vers 22h30. Rapide calcul: 6h30 de sommeil devraient largement suffire à nous reposer!

Oui mais non! Parce que pour une raison obscure, TOUT le dortoir s'agitait dans tous les sens dès 4h00! Suivant le mouvement, nous nous préparons et nous rendons à l'endroit indiqué par notre guide la veille. L'endroit en question était déjà bien rempli, apparemment, nous n'étions pas les seuls à avoir eu l'idée d'admirer le soleil faire son entrée. Bien heureusement, nous avons malgré tout trouvé une place qui nous promettait un beau spectacle. La star ^^ne se fit pas attendre et lécha nos visages, l'objectif de nos appareils photos, les montagnes et les arbres de ses rayons. Le spectacle était bien rôdé, le rôle maîtrisé et le public enthousiaste!





Une fois terminé, les pieds relativement gelés, nous nous sommes mis en route afin de rallier le village dans lequel nous étions arrivé vendredi. Une descente d'escalier gigantesque, immense, sans fin! Le groupe s'est donc divisé, en fonction du rythme de chacun. Avec Jorian, le Hollandais, nous avons pris la tête et avons entamé notre descente.





"Keep Away From the High Voltage Cable" Restez éloigné des lignes à haute tension... L'avertissement peu semble pertinent mais l'est soudainement beaucoup moins quand la dite ligne se trouve quelques 30 mètres plus haut... Enfin...on ne sait jamais!!!

Un point que je voudrais développé: les porteurs. Comme je vous l'ai dit dans le précédent article, il existe des télécabines qui transportent pour 80 RMB les anti-escaliers à bonne hauteur. Sinon, pour rallier les différents hôtels et restaurants, il semble indispensable de marcher.

Oui. Et pour fournir en nourriture, boisson, ... tous ces établissements, des porteurs, à l'aide d'une palanche, gravissent chaque jour les centaines d'escaliers, les mêmes que les touristes, le plaisir en moins. Vous vous demanderez peut-être pourquoi la première partie du trajet n'est pas effectuée en télécabine? Question financière je pense. C'est donc un véritable cortège que nous avons croisé, silencieux, portant marche après marche leur chargement. Certains semblaient souffrir, d'autres paraissaient absents, d'autres encore nous proposaient d'acheter de l'eau, s'ils en transportaient. Encore une fois, comme lorsque nous avons croisé les chaises à porteurs le vendredi, je ne peux pas m'empêcher de me sentir mal à l'aise. D'autant plus que cette fois, j'avais participé à cela. Et oui, les draps dans lesquels j'avais dormi, l'eau que j'avais bu, le riz que j'avais mangé, tout avait été transporté par ces hommes. Alors encore une fois cette question: Avoir un travail, certes à la limite du servilisme, ou pas de travail du tout? Je n'ai toujours pas de réponses...





Chaise à porteurs
Ces porteurs m'ont amené à une autre réflexion, plus générale. La Chine semble tiraillée. Je m'explique. Lorsque je vois toute cette "modernité", ces immeubles flamboyants, ces voitures neuves, ces magasins de grande marque, à Pékin comme à Nanjing et que d'un autre côté des hommes gravissent des escaliers sans fin en transportant des dizaines de kilos sur une épaule, il y a comme un grand écart qui se dessine. La Chine change mais pas de façon très hétérogène.

En bref, je suis en train de me rendre compte que cette année dans l'empire du milieu va m'apporter bien plus que des connaissances linguistiques. En fait, je fais mon premier terrain ethnologique! J'apprends à regarder autour de moi, à comprendre sans juger. Et par là même, comme j'en ai déjà parlé, je "dénaturalise" ce qui me paraissait évident, normal. Je me pose des questions, qui restent la plupart du temps en suspens, je me fais des réflexions, qui n'aboutissent souvent pas. Je ne suis encore qu'au début mais j'ai déjà l'impression d'avoir emmagasiné tellement de choses...

Et pour terminer, une dernière image de cette forêt qui, malgré tout, semble si peu naturelle... 
Repost 0
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 05:32
 Après une bonne nuit de sommeil, il était temps de s'attaquer à proprement parler aux huang shan. De cette journée, nous ne savions pas grand chose si ce n'est que nous allions marché quelques heures, qu'il y aurait la possibilité pour les plus (feignants) faibles de prendre un télécabine et que nous allions dormir dans une guest house. En gros, nous ne savions pas grand chose!

Un groupe de touristes locaux parmi d'autres, avec une splendide casquette pour chaque membre!
Arrivé sur le lieu de départ, nous découvrons un serpent d'escalier qui escalade gentiment la montée. Bon, nous disons-nous tous, ça doit être le début, après, place au trekking. Puis de marche en marche, nous avons remarqué...des marches...toujours des marches et encore des marches! Pris d'une légère panique, nous demandons à notre guide si ça va être comme ça tout au long de la journée. La réponse est catégorique: oui! Bon, et bien ça sera donc mon premier trekking 100% escalier!

Déclaration d'amour



"Interdiction de marcher sur la pointe des pieds"?





Voilà une photo plutôt révélatrice en Chine: la mode des Occidentaux! En effet, il est de bon ton de poser avec des Occidentaux, qu'on les connaisse ou pas! Le top en la matière reste bien entendu la belle blonde aux yeux bleus, mais un trio de jeunes mâles blancs fait aussi très bien l'affaire!!!



Photo symbolique?

Sur le chemin...

Intimité minérale



L'avantage c'est qu'on s'élève vite, le désavantage, c'est que pour les accrocs d'ascenseurs et autre escaliers roulants, la découverte de muscles insoupçonnées et des courbatures qui les accompagnent est au rendez-vous! Malgré cela, l'ascension s'est faite, patiemment. Arrivé près de l'arrivée du télécabine, après environ 4 heures d'escaliers, nous demandons à notre guide où nous en sommes... "A peu près à la moitié!" Bon, c'est noté!

A l'arrivée du télécabine

La marche reprend, chacun à son rythme. Les paysages se modifient, on prend de la hauteur. Et puis vient l'heure de manger. Arrivé vers l'un des nombreuses petites échoppes qui ponctuent le parcours, la plupart se décident pour des nouilles instantanées. Puis nous nous retrouvons tous sur ce que nous avons nommé la 外国山 (la montagne des étrangers). Ce n'est pas que nous soyons racistes ou anti-chinois, bien au contraire mais il faut savoir qu'il y avait à peu près autant de monde que lors d'un samedi de soldes finales! Pouvoir donc se retirer quelques instants sur un bout de rocher nous a donc fait le plus grand bien!



Comme une colonie de fourmis...

Peut-être le passage le plus dangereux!



Du monde, du monde, du monde!



Et puis finalement, après environ 8 heures de marche, nous arrivons enfin à destination! Enfin, nous arrivons près du restaurant où nous allions soupé. Temps libre, nous trouvons cette fois-ci un endroit que nous avons nommé le 外国rock. Oui je sais, rock c'est de l'anglais mais personne ne savait comme dire "le rocher de..." en chinois! Depuis ce rocher fraîchement baptisé, encore une fois une vue magnifique, presque féerique.







Jamais sans mes Converses!!!
Puis est venu (enfin) l'heure du souper. A raison de 50 RMB/personne, nous nous attentions à un festin. Au lieu de ça, et on nous avait prévenu, nous avons eu le droit à une horrible tambouille! Le monopole de l'altitude sans doute! La nuit tombée, il nous restait encore à rallier notre guest house. Après quelques minutes de marche, nous arrivons devant un hôtel 4 étoiles! Plein d'espoirs, nous rentrons dans l'établissement... Finalement c'est dans la 舞厅 (salle de danse) que nous serons logé! En bref, c'est très bruyant, ça sent la cuisine et ça et là, on rencontre des groupes de tentes. Les lits sont à peu près aussi durs que de la pierre... Le sommeil a donc été plutôt difficile à trouver... 
Repost 0
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 09:45
Du 23 octobre au 25 octobre, je suis allé dans les montagnes jaunes (黄山, huang shan), un site extrêmement connu en Chine et ailleurs, pour ses paysages magnifiques! Accompagné de 15 autres étudiants de Nanshida, nous nous sommes rendus au lieu de départ des cars vers 6h45. Là, il y avait foule, comme d'habitude!

Vous me direz, mais à quoi bon de raconter ce voyage en car? Et bien tout simplement car j'ai pu remarqué quelques petites "chinoiseries"! Le trajet fut plus court que prévu, environ 4h30 au lieu de 6h00, bonne surprise! Cependant, le trajet ne fut pas pour autant de tout repos, bien au contraire!

J'en avais déjà parlé dans un précédent article, la circulation routière en Chine ne ressemble pas tout à fait à celle à laquelle j'ai été habituée. Peut-être qu'en Suisse nous sommes un peu trop polis, que nous ne maîtrisons pas suffisamment bien l'usage du klaxon, etc...etc... Peut-être. N'empêche que lors d'un voyage en car, il est possible de se reposer! Enfin, en Chine c'est aussi possible à condition d'avoir développé une indifférence totale au la majeur du klaxon, au dépassement façon slalom ainsi qu'au coup de frein suffisamment puissant pour provoquer un violent baiser avec le siège devant nous... Bon, d'accord, j'exagère peut-être un peu pour les freinages mais pas tant que cela, je vous promets!

Enfiiiin bref (façon Franklin)! Après moult émotions, nous sommes enfin arrivés à bon port. Il faisait aussi chaud et beau qu'en plein été, la ville était plutôt jolie. Après avoir pris possession de notre hôtel, nous nous sommes décidé pour une petite sortie vers l'une des attraction touristique de la région - les chutes des 9 dragons.



Boucherie locale...et quelques souvenirs du Ladakh m'assaillent!
Imaginez une gorge au fond de laquelle traverse une rivière, ponctuée par...ouiii...9 cascades! La balade fut belle et se termina par une montée d'escalier qui relègue celle de Canne à un souffle, une ombre, bref, rien! En fait, ce n'était rien par rapport à ce que nous allions affronter le lendemain mais ça, nous ne le savions pas encore!

A l'entrée...

Première chutes...

Avertissement à la chinoise: "No swimming here!" The water is too deep and too cold in the pool" Ne pas nager ici! L'eau est trop profonde et trop froide dans le bassin... J'ai vu plus convaincant!!!



Ce parc m'a fait l'effet Jurassic Parc! Oui vous savez, vous vous attendez à une innocente mouche et c'est un monstre aussi gros qu'une petite voiture qui débarque devant vous... Bon là, rien d'aussi méchant! Mais ce que vous voyez c'est un forêt de bamboo. J'ai toujours eu une fascination pour ses végétaux qui semblent trop parfaits, trop "construits" pour être naturels...



"No striding" Ne pas faire de grandes enjambées....mmmmh...bon ben ok!

"Please do not attracts the smoke" S'il vous plaît, ne pas attirer la fumée... Il semble qu'un groupe de X-men soit passé par là!

Tout le groupe, y compris une dame (tout à gauche) qui n'a rien à faire là!!! Au menu: Japon, Allemagne, Angleterre, Pologne, Hollande et Suisse!



Oeil aquatique... Vous n'en n'avez certainement rien à faire mais cette photo est un petit exploit puisqu'on a l'impression que l'endroit est désert...





Cadenas sur une chaîne, des portes-bonheur il me semble et en face, Jorian le Hollandais en flagrant délit de cliché!
L'autre point que je voudrais soulever: l'existence d'un métier dont je ne soupçonnais absolument pas l'existence, surtout au 21ème siècle: des chaises à porteurs. Vous me direz que je suis naïf, que ça s'est déjà vu, dans des spectacles, des films... Oui, nous sommes d'accord! Mais rajoutons alors quelques petites nuances. Les porteurs sont pas des apollons élevés à la testostérone, mais plutôt des hommes qui paraissent usé par le temps, mal nourris (s'il l'étaient correctement, Stallone pourrait aller se rhabiller!). Ce n'est non plus pas une princesse qui est transportée mais plutôt des touristes locaux flemmards, indifférent... Et ce n'est pas une allée bordée de fleur mais des escaliers à n'en plus finir, à la montée comme à la descente, que le chemin est effectué... J'avoue que j'étais mal à l'aise à la vue de ces hommes qui, même si c'était leur métier, n'en souffraient pas moins. Ce fut d'ailleurs l'un de nos sujets de conversations les plus importants, qui reviendra le lendemain... Qu'est-ce-qui est mieux? Des métiers absurdes tels que celui que je viens de vous présenter ou pas de métier du tout... Personnellement, je n'ai pas encore trouvé la réponse.
 
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Romain - Made in Switzer南
  • Le blog de Romain - Made in Switzer南
  • : Je m'appelle Romain, je suis Suisse et j'ai 23 ans. Après 2 ans d'étude de mandarin à l'université de Genève, j'ai décidé, avec l'aide d'une bourse, de partir une année à Nanjing (province du Jiangsu) améliorer mes connaissances linguistiques. Sur ce blog, je raconterai donc ma vie ici en Chine, mes voyages, mes réflexions, mes remarques, etc...
  • Contact

Recherche

Archives