Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 11:23

Dernière journée à Haerbin. Normalement, nous aurions du passer deux jours à Yabuli mais vu les conditions (cliquer ICI), nous avons préféré retourné dans la capitale de la province du Heilongjiang. Heureusement pour nous, nous n’avions pas encore tout vu ce qui nous a permis de passer une très bonne journée.

Nous avons commencé par la visite du parc de l’île du soleil qui abrite l’un des 3 sites du festival de glace et de neige de Haerbin. Pour s’y rendre, 3 possibilités: le taxi, un téléphérique qui traversait le fleuve Songhua et finalement la marche. Comme il faisait très beau et que la température était relativement clémente, à peine peine -5/-6°C, nous avons tout d’abord traversé la rue touristique, 中央大街 (cliquer ICI) pour arriver sur les rives du fleuve Songhua qui était complètement gelé.

Après avoir refusé les offres très insistantes de traversées en calèche, nous pu profité de ce moment de tranquillité, hors des bruits de la ville.
25-et-25.01.2010 0325-small-copie-1

Toupie (actionnée par une sorte de mini-fouet)

25-et-25.01.2010 0328-small

 

25-et-25.01.2010 0322-small

25-et-25.01.2010 0325-small

25-et-25.01.2010 0326-small

25-et-25.01.2010 0332-small

Pour les paresseux

 

De retour sur la terre ferme, nous avons rapidement trouvé l’entrée de l’exposition de sculptures de neige. A nouveau, un prix d’entrée franchement élevé: 150 RMB tarif normal et 75 RMB pour les enfants ainsi que les étudiants. Nous découvrons alors ces sculptures de neige, parfois très impressionnantes. Une place de jeu, quelques reconstitutions de bâtiments dits traditionnels, des scènes de danses, des divinités bouddhiques, un concours international de sculptures, etc…, la visite ne manqua pas de variété. C’est aussi pour nous la possibilité d’explorer cet immense parc, également très fréquenté en été grâce à ses grands espaces, parcs d’attractions et aquatiques. Ce jour-là, tout semblait figé par le froid, à commencer par le cours d’eau, traversé par endroits par des jolis ponts de pierre.

25-et-25.01.2010 0339-small

Entrée d'un parc où l'on peut admirer des constructions de villas de type russe

25-et-25.01.2010 0341-small

L'entrée

25-et-25.01.2010 0345-small

Place de jeu

25-et-25.01.2010 0350-small

25-et-25.01.2010 0357-small

25-et-25.01.2010 0359-small

Détail

25-et-25.01.2010 0366-small

Bar

25-et-25.01.2010 0368-small

25-et-25.01.2010 0372-small

A l'abandon...

25-et-25.01.2010 0377-small

Titre de cette sculpture réalisée par une équipe thaïlandaise: 您 (Vous)

 

A cet endroit, une patinoire naturelle avait été aménagée, ainsi qu’une piste de buggy. Un toboggan géant avait été construit (30 RMB la descente… Alors qu’au “monde de glace et de neige” (cliquer ICI), tout était gratuit!!) et des traîneaux tractés par des chiens attendaient les visiteurs intéressés.

25-et-25.01.2010 0379-small

25-et-25.01.2010 0380-small

25-et-25.01.2010 0382-small

25-et-25.01.2010 0388-small

25-et-25.01.2010 0397-small

25-et-25.01.2010 0401-small

"Le mur des 9 dragons"

25-et-25.01.2010 0402-small

水深危险 - Deep Water Danger

25-et-25.01.2010 0413-small

25-et-25.01.2010 0422-small

A la sortie du parc, un petit groupe d'un voyage organisé...

 

Puis, l’heure tournant, nous avons par hasard trouvé un restaurant très sympathique, malgré sa décoration plutôt spartiate, où nous avons pu nous régaler de quelques plats, gentiment assaillis de questions par les serveuses qui s’étonnaient que nous soyons Suisses et non Russes (la majorité des touristes “blancs” ici le sont). Egalement une certaine surprise lorsque nous annonçons que non, en Suisse on ne parle pas anglais mais français, allemand et italien (j’avoue ne pas savoir comment dire romanche en chinois, mea culpa!!!). Enfin, les yeux bleus clairs de Justine font toujours leur petit effet avec la question qui tue: “Mais ce sont des vrais?”

 

La visite terminé, nous nous dirigeons vers le musée des Sciences et de la Technologie, à une dizaine de minutes de marche de l’entrée ouest du parc de l’île du soleil. Un grand bâtiment ultra-moderne abrite l’institution qui, pour quelques 15 RMB (30 en tarif normal), nous ouvre ses portes. A l’intérieur, c’est un peu comme le Palais des Sciences de Paris, très interactif et ludique. Petit regret d’avoir raté la dernière projection du cinéma 4D puis, à 16h00, on nous prie de regagner la sortie…

25-et-25.01.2010 0430-small

25-et-25.01.2010 0435-small

25-et-25.01.2010 0436-small

Comme le soleil commençait à se coucher, nous avons décidé de traverser à nouveau le fleuve Songhua, en faisant un petit détour pour admirer une dernière fois le “11ème monde de glace et de neige de Haerbin” (cliquer ICI). Un immense fleuve gelé, le soleil qui se couche, presque seul, un vrai moment de bonheur sur cette immense étendue, loin des chemins touristiques. Nous découvrons la ville différemment mais également certains de ses habitants comme cette tente, juste sous l’un des ponts principal de la ville. On aperçoit aussi quelques rochers de glace abandonnés, matière première des sculptures de glace du festival.

25-et-25.01.2010 0460-small

25-et-25.01.2010 0466-small

Pont improvisé avec des péniches

25-et-25.01.2010 0473-small

Habitants non-désirés...

25-et-25.01.2010 0478-small

Sous le pont

25-et-25.01.2010 0481-small

Coulisses du festival de glace et de neige

25-et-25.01.2010 0487-small

Nature morte moderne

25-et-25.01.2010 0495-small

Justine, au milieu du fleuve Songhua

25-et-25.01.2010 0510-small

Quand le soleil se couche...

25-et-25.01.2010 0514-small

...et que la ville s'allume

Dernier souper et pas franchement local dans un excellent restaurant japonais, le 大和 Japan, à même pas 50 mètres de notre hôtel, sur la 四十西道街 (40ème rue de l’est). Pour un peu moins de 140 RMB, nous nous sommes régalés de quelques spécialités nippones, dans une ambiance très zen, servi par un jeune homme qui savait même quelques mots de français. En bref, une très bonne adresse si vous vous rendez à Haerbin...

Repost 0
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 11:17

Pour ce premier jour de la semaine, nous nous sommes rendu à Yabuli, la plus grande “station de ski” de Chine. 9 remontées mécaniques, 11 pistes… A priori rien d’exceptionnel mais l’idée de pouvoir goûter au plaisir de snowboarder en Chine a été la plus forte!

 

Afin d’éviter tous tracas, nous sommes passés par une agence de voyage située dans un bon hôtel de 哈尔滨 (Haerbin). Nous avions le choix entre deux offres qui comprenaient le transport, les repas, la location des snowboards et des boots, les remontées mécaniques ainsi qu’une nuit sur place: l’une a un peu plus de 850 RMB, l’autre à environ 700 RMB. Nous choisissons la deuxième option et décidons de skier également le deuxième jour, ce qui nous fait un total de 1150 RMB/personne, soit environ 175 frs. 

 

A 6h10, nous nous rendons au lieu de rendez-vous ou un mini-bus nous attend. Quelques hôtels plus tard, nous sommes 23 pour 20 places assises. Petite tension, surtout de la part d’une dame au manteau rose qui fait entendre bien fort qu’elle refuse de s’asseoir sur les sièges d’appoint. La guide tente tant bien que mal de régler la situation mais en vain. Nous attendons donc 1 heure afin qu’un bus, plus grand, vienne nous prendre.

Arrive le bus tant espéré mais qui ne compte que 21 places assises… Bien heureusement, la dame au manteau rose trouve une place “normale”.

25-et-25.01.2010 0301-small

Arrêt pipi

25-et-25.01.2010 0305-small

notre "bus polaire"!!!

 

4 heures plus tard, le bus s’arrête. Nous imaginons être arrivés. Et bien non, la guide voulait simplement nous montrer un départ de télécabine. Photo photo puis nous remontons afin d’aller dîner. Là, nous mangeons ce qui sera je pense notre pire repas des vacances. Insipide, mal cuisiné, enfin bon, on ne va pas chipoter! A la fin du repas, Justine et moi sommes redirigés, étant les seuls à rester une nuit sur place. Quelques minutes de voiture puis nous arrivons dans un énorme hall, plein à craquer qui s’avère être en fait le lieu de location du matériel de glisse. Résultats, des boots des années 50 pour moi, des à moitié-cassés pour Justine et deux snowboard très rayé et ayant apparemment déjà bien vécus… Nous recevons nos pass et sortons prendre le premier télésiège. Il fait froid, très froid, les pistes semblent complètement gelées et notre matériel semble vraiment très limite. Arrivé au sommet, nous entamons notre première descente. Aucun plaisir pour cause de piste trop peu pentue et gelée, mais surtout qu’à chaque virage, nous avions l’impression que nos fixations allaient lâcher… Nous continuons malgré tout et reprenons la même remontée. Depuis là, nous décidons de prendre un peu d’altitude en prenant un télécabine. Mais surprise, les gens qui attendent n’ont ni ski ou snowboard… Bizarre, bizarre. Lorsque le personnel voit que notre matériel de glisse, il nous fait un grand non, nous expliquant que le reste de la station est fermé à cause d’une compétition. En résumé, une seule piste dont le niveau de difficulté doit égaler celle du jardin des neiges…

25-et-25.01.2010 0312-small

Le hall de location du matériel de glisse

25-et-25.01.2010 0311-small

On l'a fait!!!

 

Plutôt remonté, je contacte notre guide en demandant des explications. Elle m’explique qu’elle n’était pas au courant. Bon, ça c’est dit! Je lui annonce alors que dans ces conditions, ça ne vaut pas le peine de rester dormir sur place et de skier le lendemain. Finalement, elle accepte que nous rentrions le jour même.

25-et-25.01.2010 0317-small

En attendant que l'on vienne nous récupérer, petite théière de thé pomelo-fraise... "Le meilleur thé du monde" selon Justine... 58 RMB (= très très cher)!!!

DSC04971-small

Sur le chemin du retour

DSC04975-small

Le lendemain, je retourne à l’agence de voyage, bien décidé à me faire rembourser. J’arrive et explique ma situation. Là, on me dit que personne dans l’agence n’était au courant de cette compétition et que malgré tout, pour ce que nous avions payé, nous n’avions accès qu’à cette piste même pas notée bleue! Etonnement, d’autant plus que je lui avais dit que nous avions tous les deux un bon niveau. Là, elle m’explique qu’un “bon niveau” est égale à la difficulté de la piste à laquelle nous avons eu accès!!! Incompréhension, discussion…

 

En fait, je comprends qu’il s’agit là d’une grosse incompréhension! En Chine, nous n’avons pas un bon niveau mais plutôt le statut de, je cite, 运动员,c’est-à-dire d’athlète! Finalement, je ne récupérerai que 700 RMB sur les 2300 RMB.

 

Moralité, nous déconseillons à toute personne qui souhaiterait aller skier en Chine. Bien que notre agence soit tout à fait sérieuse, il est évident qu’elle ne savait absolument pas de quoi ils parlaient. De plus, une fois sur place, à moins que vous ayez vos propres skis, ne comptez pas trouver du bon matériel (ou alors cela vous coûtera très cher). D’un autre côté, comment les blâmer! Pour les Chinois, aller à Yabuli permet avant tout de se faire prendre en photo, une paire de lattes aux pieds, en position de schuss! Preuve en est, le petit studio de développement de photos dans le hall de location de ski. En somme, on ne va pas skier, on fait “pour de faux”, histoire d’avoir une belle photo à montrer à la famille!

 

Il faudra peut-être encore attendre quelques années pour retrouver ce à quoi nous nous attendons dans nos bonnes vieilles Alpes suisses!

Repost 0
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 13:45

Troisième journée dans la capitale du Heilongjiang: Haerbin. Ce jour-là, deux visites très différentes. Tout d'abord le centre expérimental japonais et dans la soirée, le "11ème monde de glace et de neige de Haerbin".

Dans un précédent article au sujet du mémorial du massacre de Nanjing (cliquer ICI), je vous avais déjà parlé des relations tumultueuses qu'ont entretenues le Japon et la Chine dans la première moitié du 20ème siècle. Haerbin comme Nanjing possède une "preuve" matérielle de la cruauté de l'armée japonaise envers le peuple chinois. Dans ce cas, un centre de recherche secret sur la guerre bactériologique, ouvert en 1939. Le but de cet établissement était de développer des armes chimiques et bactériologiques qu'ils pourraient par la suite utiliser mais aussi vendre, à l'armée américaine par exemple.
Pour ce faire, les chercheurs et médecins utilisèrent la population locale comme cobaye. Au menu: injection de peste bubonique, de syphilis et autres. Certains Chinois furent aussi gelés ou encore brûlés vifs dans des fourneaux. Quand on y pense, rien de très différent de ce qui se passait à peu près au même moment dans les camps de concentration...

Pour s'y rendre, nous avons pris le bus 343 qui se trouve près de la gare, sur 铁路街 (Tielu jie), juste à côté de la poste. Lorsque nous avons (enfin) trouvé l'arrêt, nous découvrons un bus qui doit déjà avoir quelques années, qui fait un bruit d'enfer mais avec un sympathique chauffeur qui comprend tout de suite où nous voulons aller et qui nous promet de nous dire lorsque nous devrons descendre. Quelques dizaines de minutes plus tard, le bus est bondé et nous entendons hurlés le chauffeur que les deux 外国人 (étrangers) peuvent descendre (arrêt 双拥路)!
Quelques centaines de mètres plus tard, nous trouvons l'entrée du centre. Effectivement, comme je l'ai mentionné ci-dessus, il régnait ici comme un relent de camp de la mort. Un grand bâtiment austère - de la pierre et du béton. Heureuse surprise, l'entrée était gratuite!
24.01.2010 0161-small

Nous entrons dans le bâtiment principal. L'ambiance rappelait un hôpital désaffecté ou un train fantôme. Différentes salles exposaient des clichés mais également des objets (boîtes d'injections, masques à gaz, ...) afin d'expliquer ce qui s'y était passé. Egalement, certaines reconstitutions grâce à des statues, parfois en taille réduite, parfois en taille réelle. Une fois encore, j'ai retrouvé ce sens de la mise en scène, cette théâtralité que j'avais déjà ressentie lors de la visite du mémorial consacré au massacre de Nanjing. D'un côté, cela permet de mieux se rendre compte mais d'un autre, le côté grave et sérieux de la chose est mis à mal. Malgré tout, nous avons plutôt bien compris ce qui s'était passé ici, notamment grâce aux explications en anglais qui comblaient nos lacunes respectives en chinois et en japonais!
Ensuite, nous nous sommes baladé dans l'enceinte où nous avons pu voir les ruines de divers bâtiments, détruits par l'armée nippone au moment où les troupes russes prenaient le dessus, afin d'effacer au maximum les atrocités commises.
24.01.2010 0168-small

"Crime evidence exhibition of Japanese imperial army unit 731 in China", le décor est posé!

24.01.2010 0171-small

Un couloir

24.01.2010 0177-small

Une salle

DSC04966-small

Exemple d'objet. Ici, une scie servant à démembrer...

24.01.2010 0179-small

24.01.2010 0182-small

Reconstitution miniature de divers injections

24.01.2010 0192-small

Brûlé vif

DSC04965-small

Reconstitution grandeur nature
24.01.2010 0197-small
A l'extérieur
Retour à la gare de Haerbin, toujours grâce au bus 343. Là, nous cherchons un taxi pour nous ramener à notre hôtel. Nous imaginons la tâche facile, vu le nombre de taxi libre. Seulement, pour une raison qui nous échapper encore, aucun taxi n'a accepté de nous prendre. Les seuls qui se sont arrêtés nous demandait 40-50 RMB alors que le trajet ne devrait coûter que 9 RMB, 10 tout au plus. Nous avons opté pour le système D, à savoir une espèce de touc-touc locale. 15 RMB, quelques petites frayeurs mais au final une expérience plutôt unique avec un chauffeur très sympathique!

24.01.2010 0220-small

Le soir, moment bien plus ludique, coloré et surtout très froid! Dans le cadre du festival de glace qui se déroule chaque année, trois endroits sont à visiter: le parc Zhaolin (cliquer ICI), le parc de l'île du soleil (à lire dans un prochain article) et, cerise sur le gâteau, le monde de glace et de neige (comptez 20 RMB/personne en taxi pour se rendre sur place depuis la ville). Pour tous les deux, ce fut LE moment fort de ces quelques jours à Haerbin. Nous nous attendions à beaucoup, nous avons eu plus! Imaginez un parc, relativement grand, où vous pouvez admirez en grandeur presque nature des merveilles architecturales historiques, principalement chinoises mais également japonaises. Imaginez tout cela en glace, sublimé par des lumières multicolores. Rajoutez quelques monumentales sculptures de divinités bouddhiques et de signes astrologiques chinois. Quelques activités gratuites (et oui, c'est possible... en même temps pour 90 RMB l'entrée (200 prix non-étudiant)) comme des descentes en bouée, auto-tamponneuses, tyrolienne, ... Malheureusement pour vous, ni mes mots, ni nos photos ne réussiront à vous décrire réellement ce que nous avons vécu. Heureusement, c'était tellement beau que j'espère vous réussirez à saisir ne serait-ce qu'un peu, ce 11ème monde de glace et de neige de Haerbin!
24.01.2010 0212-small

L'entrée

24.01.2010 0225-small

24.01.2010 0242-small

24.01.2010 0228-small

2010, l'année du tigre

24.01.2010 0237-small

Partie d'échec

24.01.2010 0236-small

Comme un petit air d'Empire State Building non? Pour se rendre compte de la taille du monument, regardez un peu les visiteurs...

24.01.2010 0241-small

Vue générale

24.01.2010 0246-small

Labyrinthe

24.01.2010 0250-small

Soldats de glace gardant gardant une Cité Interdite de la même matière

24.01.2010 0250-small-copie-1

Palais et Grande Muraille

24.01.2010 0238-small

24.01.2010 0256-small

Vue générale

24.01.2010 0260-small

24.01.2010 0261-small

Le Colisée

24.01.2010 0263-small

24.01.2010 0265-small

24.01.2010 0267-small

24.01.2010 0271-small

Divinité bouddhique

24.01.2010 0282-small

Toboggans

24.01.2010 0278-small

24.01.2010 0279-small

Monument rappelant le château de Himeji

24.01.2010 0291-small

 

Repost 0
24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 09:22

Notre journée a commencé par la visite du parc du tigre de Sibérie. Pour s'y rendre, deux moyens: le bus ou le taxi. Nous optons pour la première solution, imaginant que les indications de notre guide de voyage suffiraient à nous y conduire. Nous trouvons sans trop de problème le premier bus. Nous indiquons au chauffeur notre destination, il nous répond qu'il nous fera signe quand nous devrons descendre. Au bout de quelques minutes, il s'arrête et nous montre un endroit avec d'autres bus. Finalement, après avoir tourné en rond pendant bien une vingtaine de minutes, nous optons pour la solution taxi. Quelques instants plus tard, un taxi s'arrête et nous propose pour 100 RMB (soit le prix indiqué par le Lonely Planet) de nous conduire sur place, de nous attendre, puis de nous ramener au centre-ville.

65 RMB et nous voilà dans un mini-bus partiellement grillagé, ambiance "Jurassic Park" garantie! Précisons que le but de ce parc n'est pas simplement touristique mais qu'il se veut également être un centre d'étude de ce félin qui aurait pour but de préparer à la vie sauvage ses pensionnaires. Enfin, ça c'est la théorie. En pratique, les animaux ne sont absolument pas effrayés ni agressifs lorsqu'un bus rempli de touristes les approchent. De plus, il est également possible d'acheter des poulets, vaches et autres animaux afin de nourrir les fauves, on a vu plus efficace comme mesure de réinsertion...
nanjing-toujours 0134-small

Pouets, canards, boeuf, faites votre choix!

En définitif, nous sommes reparti plutôt mitigés de cet endroit. Certes nous avons pu voir de très près ces animaux qui sont tout de même très impressionnants mais la plupart semblaient réellement s'ennuyer, n'attendant que l'heure du repas pour se goinfrer... On est loin de l'image du puissant prédateur!
nanjing-toujours 0030-small

Dans la boutique de souvenirs, pour 50 RMB, vous pouvez posé avec ce petit félin...

nanjing-toujours 0039-small-copie-1

L'entrée du parc

nanjing-toujours 0043-small

nanjing-toujours 0069-small

nanjing-toujours 0080-small

nanjing-toujours 0086-small-copie-1

nanjing-toujours 0106-small

nanjing-toujours 0112-small-copie-1

Dégustation de neige

nanjing-toujours 0139-small

Le fameux tigre blanc

nanjing-toujours 0143-small
De retour en ville, nous nous sommes mis à la recherche de l'un des bâtiments le plus photographiés de Haerbin (dixit le Lonely Planet!): l'église Sainte-Sophie, érigée en 1907 par les Russes. Lorsque nous sommes arrivés sur la place qui abrite l'édifice, nous nous sommes instantanément retrouvés en Russie! De l'extérieur, l'église a gardé toute sa splendeur, et plus encore, à la nuit tombée, lorsque des projecteurs oranges l'illuminent. A l'intérieur, on trouve une exposition des photos qui retracent l'histoire de Haerbin, depuis le 19ème siècle. Intéressant car cela nous a permis de voir l'évolution de la ville mais cela aux dépends de la fonction réel du lieu. Je ne suis pas particulièrement croyant mais j'aurais trouvé bien plus intéressant de visiter une église plutôt qu'un musée dans une église!
nanjing-toujours 0163-small

nanjing-toujours 0167-small

A l'intérieur

nanjing-toujours 0178-small-copie-1

nanjing-toujours 0182-small

nanjing-toujours 0191-small

nanjing-toujours 0201-small

nanjing-toujours 0206-small

nanjing-toujours 0203-small

La place

nanjing-toujours 0204-small
Nous terminons la journée à l'USAbucks (cliquer ICI). N'étant que deux, la serveuse nous demande si nous serions d'accord d'accueillir d'autres personnes à notre table. Nous acceptons. 4 femmes anglophones arrivent, nous ignorent totalement, boivent leur bière et repartent. Quelques instants plus tard un couple arrive. Nous sympathisons directement avec ces gens. L'homme est allemand et travaille pour VW à Changcun, une ville à un peu plus de 200 km de Haerbin. La femme est chinoise et professeure de psychologie à l'université de Haerbin. Elle nous explique que le patron de l'USAbucks (que l'on peut admirer un peu partout dans le bar grâce à une multitude de photos) est en fait un homme relativement aisé, qui tient plusieurs restaurants de fondue chinoise et qu'il a ouvert ce lieu pour son propre plaisir.
La soirée fut très agréable et ponctuée régulièrement par des chopes de bière de Haerbin, culture allemande oblige! 

Repost 0
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 14:07

Après quelques temps d'absence dus à la fin du semestre et ses examens, nous voilà partis, Justine et moi, pour 22 jours d'aventure, à commencer par Haerbin, la capitale de la province la plus au nord de la Chine, le Heilongjiang.

Ces quelques jours que nous allons passer entre -15 et -40° nous permettrons non seulement de découvrir cette ville hybride qui mêle allègrement Russie et Chine, mais aussi et surtout son festival de sculptures sur glace et neige, l'un des plus important au monde! Sinon, nous passerons également par le parc du tigre de Sibérie ou la plus grande station de ski de l'Empire du Milieu...

4h30, le réveil sonne. Décollage à 7h55 depuis l'aéroport de Nanjing, petit détour par Qingdao (青岛, la ville dont est originaire la plus célèbre bière chinoise) puis arrivée à 11h30 à Haerbin. Après avoir récupéré nos sacs à dos, première rencontre avec la météo locale. En résumé, il fait froid et même très froid. Petit détail pas très ragoûtant mais qui a au moins le mérite de donner une bonne impression de ce que l'on peut ressentir: votre pilosité nasale, aussi clairsemée soit-elle, gèle dans la seconde, vous faisant sentir à chaque inspiration à quel point le mercure est timide!
DSC04829-small

Entre Qingdao et Haerbin

nanjing-toujours 9993-small

En sortant de l'aéroport de Haerbin, première sculpture de glace

Choisissant la rapidité plutôt que le prix, nous avons opté pour l'un des nombreux taxi qui attendent devant l'aéroport. Un chauffeur plutôt sympathique si ce n'est les multiples tentatives pour nous faire cracher quelques RMB de plus: "Votre hôtel n'est pas bien placé, j'en connais des meilleurs et bien moins chers" "Il n'y a pas de bus pour aller à tel endroit, moi je peux vous y amener", ... Après avoir poliment refusé toutes ses offres, nous arrivons enfin devant notre hôtel, le 北北快捷宾馆. Rien à redire si ce n'est au sujet de la salle de bain qui n'est séparée du reste de la chambre que par une vitre, juste pas assez opaque pour offrir ne serait-ce qu'un minimum d'intimité! Sinon, l'emplacement est idéal, juste à côté de la rue principale, 中央大街 (Zongyang Dajie).

Après s'être installé, nous nous lançons dans le froid glacial. La rue piétonne de Zhongyang a pour le moins le mérite de poser le décor. Dès les premier pas, on remarque que la Russie est juste à côté. A vrai dire, si on retirait les caractères chinois pour les remplacer par l'alphabet cyrillique, on n'y verrait que du feu. L'architecture des bâtiments, les sculptures de glace le long de la rue, tout ceci donne à l'endroit un cachet réellement unique.
nanjing-toujours 9997-small

nanjing-toujours 0015-small-copie-1

nanjing-toujours 0012-small-copie-1

Comme un petit air de chalet suisse...

nanjing-toujours 0017-small

Allée de divers stands dont...

nanjing-toujours 0018-small

...l'un qui vend des brochettes de fruits enrobés de sucre, une spécialité que l'en retrouve aussi bien à Nanjing qu'à Pékin

nanjing-toujours 0021-small

Au fond de cette ruelle, un salon de tatouage...

nanjing-toujours 0044-small

un restaurant russe...et son gardien
DSC04859-small
Place de jeu
DSC04850-small

Quelques centaines de mètres plus tard, nous arrivons sur les rives du fleuve Songhua, dont est extrait la glace qui sert de matière première aux fameuses sculptures du festival. Ici comme partout ailleurs, on se rue sur nous, pour nous proposer tout et n'importe quoi: tour en calèche, mais aussi sur un traîneau de fortune tiré par des espèces de gros berger allemand qui semblaient plus souffrir qu'autre chose, divers accessoires - chapka (toque russe), gants, et j'en passe. Nous craquons finalement pour un toboggan géant, en glace bien sûr.
DSC04860-small

Plus ou moins équipés pour affronter l'hiver de Haerbin...

DSC04864-small

En arrivant vers le fleuve Songhua

DSC04866-small

A l'arrière-plan, le départ du toboggan géant de glace...

DSC04871-small

nanjing-toujours 0039-small

DSC04887-small

DSC04880-small

Le fameux toboggan

DSC04881-small

nanjing-toujours 0034-small

Ensuite, après nous avoir été acheté une seconde paire de chaussettes d'hiver, nous nous rendons dans le parc Zhaolin qui abrite quelques sculptures du festival. Seulement, comme, encore une fois, le froid avait eu le dessus, nous nous sommes réfugiés dans un magasin de thé. A l'origine, nous souhaitions seulement faire un petit tour, histoire de redonner vie à nos doigts et nos orteils... Et puis, je me mets à discuter avec l'une des vendeuses de l'établissement. Elle nous propose de nous asseoir afin de nous faire déguster certains thés de notre choix. Au final, nous passons 45 minutes à parler de tout et surtout de rien. Nous apprenons qu'elle est âgée de 23 ans et qu'il faut un peu plus d'une année de formation pour travailler dans cet établissement spécialisé dans cette boisson nationale qu'est le thé. Au final, une belle rencontre et un peu de thé, c'est évident!
nanjing-toujours 0051-small
Pendant ce temps, le soleil s'est retiré pour laisser place à l'éclairage multicolore du festival de glace! Après avoir débourser chacun 50 RMB (ATTENTION: pour les étudiants, prenez toujours votre carte d'étudiant avec vous car elle vous permet de casser à chaque fois les prix en deux!), nous accédons au parc Zhaolin dont le thème de cette année ne risque pas de nous déstabiliser: le monde de Disney! Reconstitution du palais d'Aladin, Cendrillon et d'autres, concours internationale de sculptures de glace, ... Je vous laisse découvrir les photos...
nanjing-toujours 0068-small

nanjing-toujours 0078-small

DSC04929-small

DSC04895-small

Quelques clichés du concours international de sculpture sur glace. Voilà l'une de mes préférées, réalisée par une équipe de Thaïlande!

DSC04897-small

par une équipe du Japon

nanjing-toujours 0076-small

Moi et mon nouveau copain!

nanjing-toujours 0083-small

DSC04923-small

Ca c'est pour Nils!!!

Souper dans un bon restaurant avec une expérience gastronomique: la langue de canard! Enfin...plutôt la mâchoire inférieure de canard. Passé une première impression de léger dégoût, nous goûtons. Au final, pas si mauvais que ça mais non plus pas le nirvana... Pour terminer la soirée, nous entrons à l'USAbucks (cherchez l'erreur...), un bar vraiment très sympa si ce n'est la chanteuse et ses éternelles chansons mielleuses pop chinoises!
nanjing-toujours 0086-small

Bon appétit!

DSC04857-small

USA巴克酒吧 (Bar de l'USAbucks)

DSC04945-small

A l'intérieur

nanjing-toujours 0012-small

nanjing-toujours 0015-small

DSC04941-small

Zhongyang Dajie by night

DSC04955-small

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Romain - Made in Switzer南
  • Le blog de Romain - Made in Switzer南
  • : Je m'appelle Romain, je suis Suisse et j'ai 23 ans. Après 2 ans d'étude de mandarin à l'université de Genève, j'ai décidé, avec l'aide d'une bourse, de partir une année à Nanjing (province du Jiangsu) améliorer mes connaissances linguistiques. Sur ce blog, je raconterai donc ma vie ici en Chine, mes voyages, mes réflexions, mes remarques, etc...
  • Contact

Recherche

Archives