Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 03:46

Pour cette deuxième journée à Shangri-la, visite de la vieille ville puis du plus grand monastère de la Chine du sud-ouest.
shangrila-II 0686-small

En sortant de notre hôtel, un cochon est en train d'être "préparer"...

shangrila-II 0687-small

Voilà le 3ème chien de l'hôtel ainsi que le petit que vous avez déjà pu voir dans l'article précédent (cliquer ICI)

 

La vieille ville de Shangri-la est bien différente de celles que nous avons pu voir lors de notre voyage comme Fenghuang (cliquer ICI et LA) et Lijiang (cliquer ICI). On remarque tout de suite que l’endroit est bien moins touristique que les deux que je viens de citer. Oui il y a des boutiques mais en bien moins grande quantité. Les bâtiments, les allées, tout semblent plus préservé, moins tranformé pour le tourisme de masse. De plus, puisque nous étions en pleine saison morte, nous étions quasiment seuls à nous balader, profitant ainsi pleinement des lieux. En s’éloignant des grandes rues, on en découvre de plus petites, sans aucune échoppe ou restaurant. On peut même voir des vrais habitants, chose presque impossible à Lijiang ou Fenghuang!

shangrila-II 0692-small

A l'entrée de la vieille ville

shangrila-II 0696-small

Une place presque déserte dans la vieille ville toujours

shangrila-II 0705-small

shangrila-II 0716-small

shangrila-II 0767-small

A côté d'un restaurant...

shangrila-II 0771-small

 

Nous remarquons vite une colline sur laquelle repose un temple qui surplombe la vieille ville. Après avoir fait tout le tour de la butte, nous trouvons enfin les escaliers qui y mènent. Première surprise, l’entrée est gratuite! De plus, on ne trouve aucun indication en anglais ce qui permet de savourer le lieu pour ce qu’il est et non comme un lieu touristique. En plus du temple, un gigantesque moulin à prière doré a été construit. Impossible de le mouvoir seul, expérience faite. Au bout de quelques minutes, nous sommes une dizaine et ô miracle, le moulin, dans un craquement, commment de tourner sur lui-même…

shangrila-II 0723-small

Le temple dans son ensemble

shangrila-II 0730-small

shangrila-II 0736-small

shangrila-II 0741-small

Vue de la vieille ville depuis le temple

shangrila-II 0743-small

shangrila-II 0750-small

THE moulin à prière

shangrila-II 0757-small

Enfin il se met à tourner (avec ma petite participation...en rouge!)

shangrila-II 0763-small

Et voilà ce qu'on peut voir si on s'approche plus près... Une bande d'imbécile qui a décidé de laisser sa trace... Triste!

 

Puis nous redescendons les escaliers et trouvons un restaurant où nous mangerons notre première fondue chinoise à la viande de yack! Le goût en soi n’est pas si différent de celui du boeuf mais l’expérience vaut le coup. Pendant que nous mangeons, un Chinois s’approche de nous avec un verre fermé. Il nous propose de nous faire goûter l’alcool local. Curieux, nous acceptons et trinquons avec cet inconnu. En fin de compte, un tort boyau avec un goût d’eau de vie, mais qu’importe, l’homme avait l’air très content d’avoir fait partager un shot avec des 外国人 (étrangers)!

 

Plus tard, nous prenons un bus qui devait nous amener au fameux monastère Ganden Sumtseling. Au lieu de cela, nous arrivons sur un grand parking. Sur la droite, un gros bâtiment flambant neuf, évoquant un temple, nous fait face. En fait, nous sommes devant le guichet et le magasin de souvenir… Selon notre guide, le prix d’entrée s’élevait à 10 RMB/personne mais devrait être augmenter par le gouvernement à 30 RMB/personne. Je demande 2 billets et la demoiselle me demande en retour...170 RMB, soit 85 RMB/personne. Ca sent le piège à touriste à plein nez mais nous payons malgré tout. Un bus, lui aussi tout neuf nous conduit sur place. A peine sortie du bus, notre hypothèse se vérifie: panneaux en anglais dans tous les coins, chemins bien balisés et un bâtiment construit uniquement pour servir d’entrée et abriter les WC.

En plus, le lac, comme celui du jour précédent était asséché et le bâtiment principal avait été rasé et était remplacé aujourd’hui par des échafaudages et une grue… Le monastère était sans doute beau mais j’avoue n’avoir absolument pas savourer, tant j’avais l’impression de me balader dans un parc à thème, version bouddhique. On aurait pu espérer une rencontre avec des moines, surtout que certains devaient avoir environ notre âge mais non, l’habitude du touriste sans doute.

 

De plus, j’avoue que je me demande vraiment où vont les 85 RMB du billet d’entrée. D’autant plus qu’il est extrêmement courant de déposer de l’argent dans les temples et même plusieurs fois, selon le nombre de divinités présentes. Le plus pausible serait peut-être afin de financer les infrastructures touristiques… Dommage…

shangrila-II 0801-small

Des interdictions et encore des interdictions... Dans l'ordre: respect de la religion et des traditions / Attention à ne pas glisser /  Ne pas faire d'activités violentes /  Faites attention à vos affaires / Ne pas fumer

 

Nous quittons donc plutôt très déçu ce lieu, d’autant plus qu’il y a vraiment de beaux endroits.

shangrila-II 0780-small

Le lac

shangrila-II 0787-small

shangrila-II 0789-small

shangrila-II 0796-small

shangrila-II 0804-small

shangrila-II 0806-small

shangrila-II 0809-small

shangrila-II 0818-small

Vous pouvez bien le voir, il manque la construction principale... mais le prix lui, reste entier!

shangrila-II 0827-small

 

Souper dans un restaurant où l’on pouvait soit-disant manger tibétain. Le goût était plutôt, voire exclusivement “chinois normal” mais bon malgré tout!
shangrila-II 0844-small

Coucher de soleil dans la vieille ville

shangrila-II 0858-small

Pour accompagner le repas, un petit verre de rouge du Yunnan
Repost 0
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 02:06

8h00 et des poussières, le soleil se lève. Nous, nous attendons déjà dehors afin de profiter des premiers rayons sur la prairie, gelée par la nuit. Aujourd’hui, nous pouvons admirer dans toute sa grandeur cette étendue qui doit être verte en été… On se sent tout petits, d’autant plus avec les collines qui entourent ce gigantesque espace…

shangrila-I 0462-small

shangrila-I 0470-small

Structure en bois qui sert à faire sécher le foin et autres végétaux

shangrila-I 0479-small

shangrila-I 0491-small

Brume matinale

 

Après un bon petit déjeuner, nous louons des vélos pour 15 RMB/journée avec comme objectif un lac (纳帕海) et la visite de villages reculés. Alors que nous nous dirigeons vers le lac Napa, une jeep s’arrête vers nous. Un homme sort et nous indique qu’il faut payer! A moitié étonné, nous payons les 30 RMB/personne qui nous donne accès à la zone du lac. En repartant, on espèce que cet argent va à la population où au développement de structures quelconque et non à un ou deux malins qui ont trouvé le moyen de se faire quelques RMB. Après quelques centaines de mètres, nous arrivons dans un village, 布伦村 (village de Bulun). Là, on savoure ce côté authentique qui avait fait tant défaut, à Fenghuang (cliquer ICI et LA) et à Lijiang (cliquer ICI). Aucune indication phonétique, tout en chinois. Pas de panneaux fléchés, seulement des chemins de terre. Pas de guichet, mais un accès libre. Pas de guides ou d’autres touristes, seulement des habitants…

shangrila-I 0503-small

Shorten... Inde? Non Chine mais aux frontières du Tibet...

 

On nous salue par des joyeux “Hello!”, pensant que nous sommes anglophones. Nous leur répondons par des 你们好! (Bonjour!), leur montrant que nous savons aussi un peu parler mandarin… Nous savourons ces quelques moments où nous croisons quelques habitants avec qui nous essayons de lier le contact. Sinon, beaucoup d’animaux: poules, cochons, yack, chiens…

shangrila-I 0510-small

shangrila-I 0515-small

shangrila-I 0518-small

shangrila-I 0520-small

Au détour d’un chemin, nous passons devant une cour qui nous fait entrevoir une habitation très colorée, principalement sur sa partie haute. Pensant voir un temple, je rentre. Je remarque rapidement que je me suis trompé et que je suis en fait dans la cour de quelqu’un. Une dame, les cheveux noués dans un foulard rose vif, vient à ma rencontre. Nous entâmons la discussion. Moi, j’essaye de comprendre son accent, bien loin de celui que j’ai appris. Elle nous invite chez elle, nous acceptons avec plaisir. Nous rentrons dans un pièce qui fait à la fois cuisine, salle à manger et salon. Elle nous propose de dîner avec elle et sa famille. Un peu gênés mais tout aussi curieux, nous acceptons. Pendant qu’elle prépare un repas à base de pain et de légume, je prends conscience à quel point la Chine est différente, suivant l’endroit visité. Là, j’ai l’impression de retourner au Ladakh, où j’avais passé quelques jours l’été passé. Ca y ressemble beaucoup et en même temps tellement différent. Exemple trivial mais révélateur: on mange avec des baguettes alors qu’en Inde du nord, les mains priment. De plus, une photo du président chinois, entouré de montagne, trône en bonne place sur un grand meuble.

 

En guise de boisson, nous avons droit à la spécialité locale: le thé au beurre. Certains apprécient… Quant à nous, je dois dire que nous l’avons plus bu pour ne pas vexer notre hôtesse qu’autre chose!! Une fois le repas terminé, nous nous en allons en remerciant chaleureusement cette famille qui nous a invité et en lui promettant de lui envoyer les photos que nous avions prises.

shangrila-I 0524-small

Dans la cour: chiot et cochons de poche!

shangrila-I 0532-small

Notre hôtesse dans toute sa splendeur!

shangrila-I 0534-small

Un peu de thé au beurre?

shangrila-I 0538-small

La maison

 

Nous continuons d’explorer un moment le village puis nous reprenons nos vélos pour aller un peu plus en avant. Là, nous arrivons sur les rives du lac Napa, enfin, ce qu’il en reste! Il semble qu’en hiver, il se déssèche presque complètement. Malgré tout le paysage est splendide. Partout on peut voir des troupeaux de yacks mais aussi de chevaux et de petits groupes de cochons noirs manger ou trotter au hasard.

shangrila-I 0541-small

Le..humhum...lac!

shangrila-I 0547-small

shangrila-I 0551-small

En bas à droite de l'image...Justine!

shangrila-I 0556-small

Nature morte: vélo, ombre et os

shangrila-I 0563-small

 

En début de soirée, après avoir déposés nos vélos, petite balade au soleil couchant, parmi les yacks et les chevaux. Petit passage dans un village qui semble abandonné puis nous regagnons notre hôtel en coupant à travers champs…

shangrila-I 0581-small
Un mode de transport plutôt commun dans la région...

shangrila-I 0587-small

Troupeau de yack et semi-liberté (aucune barrière...si ce n'est autour de certaines habitations) et le paysan

shangrila-I 0596-small

shangrila-I 0600-small

2 mères et leurs petits assoiffés!

shangrila-I 0615-small

Je crois qu'on appelle ça l'indifférence...

shangrila-I 0629-small

chaussure au milieu des pâturages

shangrila-I 0636-small

Village à moitié abandonné...

shangrila-I 0662-small

2 des 3 chiens de l'hôtel
Repost 0
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 02:50

Deuxième journée de randonnée dans les Gorges du Saut du Tigre. Après une bonne nuit à la Halfway Guest House, même pas froide grâce à notre 电热毯 (couverture chauffante), et un bon petit déjeuner, nous repartons pour environ 2 heures de marche qui nous permettront de rallier la Tina’s Guest House. De là, nous n’auront qu’à passer un coup de téléphone à la Jane’s Guest House qui nous enverra un minibus qui nous ramènera chez elle, là où nous avons laissé nos bagages en dépôt pour la modique somme de 5 RMB/bagage.

 

Cette deuxième journée s’annonce bien moins physique que la première (cliquer ICI). En effet, la partie la plus difficile, les 28 lacets, avait été franchi la veille. C’est donc plus une balade, avec quelques petits passages escarpés qui nous attend. Deux endroits qui nous ont marqué: une cascade d’eau qui traversait notre chemin ainsi qu’une rencontre avec des chèvres semi-sauvages, que nous avons réussi à apprivoiser avec un peu de nourriture.
gorges-du-tigre-II 0284-small


gorges-du-tigre-II 0293-small


gorges-du-tigre-II 0316-small

Cascade d'eau qui traverse le chemin

gorges-du-tigre-II 0324-small


gorges-du-tigre-II 0329-small

gorges-du-tigre-II 0337-small


gorges-du-tigre-II 0365-small

Rencontre

 

Le paysage change et nous arrivons dans des champs desquels on aperçoit le terme de notre trekking, la Tina’s Guest House. Une fois sur place, nous retrouvons une dernière fois notre ami compatriote tessinois. Echange de coordonnées et d’adresse facebook et il s’en va. Nous, en attendant qu’il y ait suffisamment de personnes désirant regagner la Jane’s Guest House, nous dînons sur la terrasse, profitant des rayons du soleil…

Un peu plus d’une heure passe et nous voilà 5: un couple de Chinois, un étudiant aussi chinois et nous! Il se trouve que nous voulons tous nous rendre à 香格里拉 (Shangri-la), une petite ville très peu touristique qui permet, pour ceux qui le souhaite, de se rendre au Tibet.

Le minibus arrive et nous partons. Nous croyions que la route serait calme et c’est tout le contraire qui nous attend! La route est apparemment présente depuis un bon moment mais pour des raisons inconnues, il semble que l’on ait décidé de la refaire de A à Z. Cela implique donc une route pleine de caillasse et de nids de poules et une attention perpétuelle du côté de la falaise, une fois qu’un gros caillou aurait décidé de se faire la malle! A un moment, nous nous sommes carrément arrêté plusieurs minutes car nous devions franchir un éboulis duquel on voyait fréquemment des bouts de roches, plus ou moins gros, dévaler la pente à toute vitesse - émotions garanties!
gorges-du-tigre-II 0391-small


gorges-du-tigre-II 0406-small

Le passage où nous avons du attendre une accalmie de chute de pierre

gorges-du-tigre-II 0414-small

Vous pouvez voir sur la rive droite du fleuve une avalanche de rocailles

 

Après environ une heure, nous nous arrêtons afin de pouvoir descendre et d’admirer l’endroit qui a donné son nom au gorges, là où un tigre aurait bondi de plus de 30 mètres, gagner l’autre rive et ainsi échapper à un chasseur. Des marches permettent d’accéder à un point de vue. Alors que nous sommes presque arrivé, nous remarquons que le reste du chemin a été complètement détruit par une avalanche de rochers… Fasciné par le spectacle mais aussi un peu stressé à l’idée que cela recommence nous trouvons finalement un passage qui n’a pas été détruit mais dont l’accès est interdit. Passant par dessus la barrière, nous pouvons finalement admiré l’endroit tant convoité. Un peu déçu car en fin de compte, bien moins impressionnant et beau que ce que nous avions vu durant notre marche. En face, un chemin pavé à été aménagé pour les touristes flemmards…

gorges-du-tigre-II 0416-small

gorges-du-tigre-II 0418-small

Fin de parcours imposé!

gorges-du-tigre-II 0422-small

Encore une fois, grooos éboulis sur le fleuve bleu!

gorges-du-tigre-II 0428-small

Le saut du tigre...

 

Nous reprenons la route puis arrivons chez Jane. Nous reprenons nos bagages en lui promettant de faire de la pub pour sa Guest House, très sympathique et chaleureuse… Voilà qui est fait! Nous remontons dans le minibus et deux heures plus tard, nous voilà arrivé à Shangri-la, le tout pour 60 RMB/personne - depuis la Tina’s Guest House.

 

A la base, cette région s’appelait 中甸 (Zhongdian) mais a été rebaptisée en 2001 Shangri-la (香格里拉: Xiangelila en chinois). La raison est purement touristique car Shangri-la est avant tout un lieu mythique décrit par un certain James Hilton dans son roman Lost Horizon (Horizon perdu), publié en 1933, qui plaçait ce lieu au Tibet. Hilton racontait aussi dans cette vallée vivait une société parfaite. Actuellement, beaucoup de vallées, villes et j’en passe se targue d’être la Shangri-la originelle et Zhongdian n’en est donc qu’une parmi d’autres!

 

Comme nous sommes arrivé en fin de soirée, nous n’avons pas vraiment pu apprécier la ville, ni la région. Sous les conseils du couple chinois, nous nous rendons avec eux dans leur hôtel qui n’est autre que l’auberge de jeunesse de la région. Un lieu vraiment exceptionnel, situé en plein dans la prairie, à quelques kilomètres de la ville. Le bâtiment vaut aussi le détour, aussi beau à l’extérieur qu’à l’intérieur. Nous rentrons dans une pièce qui fait à la fois office de réception, de salle à manger, de salon et un peu de cuisine. Un lieu très cosy ou nous avons pu souper tranquillement, accompagné par la voix et la guitare de Jack Johnson, en regardant une émission américaine qui compilait des accidents impressionnants. Nous avons pris la chambre avec la vue sur la praire pour 158 RMB/nuit (108 RMB pour celle avec la vue sur la montagne et 30 RMB le lit si vous choisissez un dortoir). Nous découvrons une chambre décoré avec beaucoup de goût, un peu style ethnique. Eau chaude 24h/24, un chauffage électrique entre 18h00 et 9h00 et une couverture chauffante, que demander de plus! Bon, il est vrai qu’il fait parfois un peu frisquet mais c’est le prix d’être ne montagne dans le sud de la Chine. En effet, dans le nord (北方), vous êtes à peu près certains de toujours avoir des pièces chauffées, alors que dans le sud (南方), c’est très rare. Et si vous êtes dans des cas limites comme c’est le cas pour Shangri-la, alors vérifiez bien d’avoir un chauffage ou au moins de l’eau chaude et une couverture chauffante afin d’éviter de geler!

gorges-du-tigre-II 0446-small
Notre hôtel
gorges-du-tigre-II 0461-small
Pièce commune
Repost 0
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 03:53

7h30, le réveil sonne. A 8h00, déjeuner avec une spécialité de la maison: les pancakes à la...et oui...banane! Malheureusement, Mama était aller en acheter, rupture de stock! Nous nous sommes contentés d’un pancake au miel, tout aussi bon!

9h00, adieux à la maîtresse de lieux qui, en plus de nous souhaiter un bon voyage, nous offre à chacun un collier agrémenté d’une bise chaleureuse! Nous quittons presque à reculons ce refuge qui justifie à lui seul un passage à 丽江 (Lijiang) (cliquer ICI). D’autant plus car, en plus d’un cadre et d’une ambiance vraiment exceptionnelle, Mama vous organise le trajet pour les gorges du saut du tigre presque à la carte et tout cela très bon marché: 25 RMB/personne le trajet (varie selon le nombre de personne).
gorges-du-tigre-I 0024-small

De gauche à droite: Justine, Mama, moi-même 

 

Nous montons dans un minibus avec un couple sino-coréen qui se sont rencontrés en Ouganda, là où travaille l’homme! 2h00 plus tard, nous arrivons à la Jane’s Guest House. Ambiance routard et très chaleureuse, un peu comme chez Mama Naxi. La plupart des gens sont d’ailleurs passés par là avant d’atterrir chez Jane. Nous nous attentions à ce que la maîtresse des lieux soit anglaise...que nenni, Jane est Tibétaine mais maîtrise à la perfection la langue de Shakespeare.

gorges-du-tigre-I 0028-small

Jane's Guest House

gorges-du-tigre-I 0034-small

Bienvenue!

 

12h15, nous quittons les lieux pour commencer un trekking de deux jours dans les gorges, toujours accompagnés du couple du minibus. A priori tous les deux sympathique, nous nous rendrons vite compte que la Coréenne doit mal connaître la définition du mot trekking ou randonnée! Très peu sportive, plus intéressée par son gloss et sa petite personne, elle ne fut pas le plus merveilleuse compagnonne de route!gorges-du-tigre-I 0042-small

gorges-du-tigre-I 0048-small

gorges-du-tigre-I 0051-small

Ces hommes et leurs chevaux nous ont suivis jusqu'à la fin des 28 lacets (lire ci-dessous). La Coréenne en prendra justement un pour les franchir, pour la somme de 70 RMB.

gorges-du-tigre-I 0055-small

gorges-du-tigre-I 0061-small

gorges-du-tigre-I 0067-small

gorges-du-tigre-I 0074-small

gorges-du-tigre-I 0083-small

 

Le ciel est bleu et le soleil brille, on se croirait, une fois de plus, en plein été! Pour la randonnée, pas besoin de guide, il suffit de suivre les flèches! Après environ 2 heures sur des chemins de terres, nous arrivons à la Naxi Guest House où nous dîner. Là, nous rencontrons des Israéliens en voyage pour une année en Chine, un anglais qui enseigne sa langue maternelle en Chine ainsi qu’un couple d’anglais qui compte regagner leur pays d’origine à pied où à vélo… Pas ou très peu de Chinois, qui préfèrent sûrement les bus touristiques qui empruntent une route qui longe les gorges.
gorges-du-tigre-I 0092-small

Arrivée à la Naxi Guest House (avec moi-même en premier plan^^)

 

D’ailleurs, pour la petite histoire, sachez que le nom de ses gorges remonte à une vieille légende qui raconte qu’un jour, un tigre sauta d’une rive à l’autre (un saut d’une trentaine de mètre, quand même!!!) alors qu’un chasseur allait le tuer. Ces gorges serait aussi les plus profondes du monde, dominant le 扬子江 (Fleuve Yangzi ou Fleuve Bleu: le plus long fleuve d’Asie et le 3ème au monde, après l’Amazone et le Nil) de parfois 2000 mètres… Maintenant, quant à savoir si ce record est véridique c’est une autre histoire! Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que je prend connaissance d’un “endroit record” en Chine: Tian’anmen qui serait la plus grande place du monde, Shanghai qui serait la plus grande ville du monde, le barrage des 3 Gorges qui serait le plus grand du monde, le premier pont du monde dans le parc de Zhangjiajie et maintenant ces gorges! Peut-on relier cela à un volonté du gouvernement de tenter de perpétrer la grandeur de l’Empire Chinois, qui s’est effondré voilà maintenant presque 100 ans ou tout simplement un hasard, je vous laisse choisir la réponse...  

Dans tous les cas, il faut reconnaître qu’elles sont très très impressionnantes et qu’elle relègue, pour ceux qui les connaissent, les Gorges de l’Areuse ou du Seyon au rang de miniature!!! D’un autre côté, celles-ci ne risquent pas de se faire noyer sous les eaux, contrairement aux Gorges du Saut du Tigre qui pourraient connaître le même sort que les 3 Gorges d’ici quelques années…

 

Une fois le dîner terminé, nous continuons notre randonnée. Nous passons devant une petite échoppe qui nous propose de l’eau, des fruits ainsi que de la marijuana!!! Nous refusons poliment et nous attaquons à la partie la plus difficile de la journée: les 28 lacets! On nous avait prévenu, nous allions dégustés! Ils avaient raison! En plus d’un chemin assez difficile à pratiquer, le soleil transformait l’endroit en fournaise. Heureusement, l’effort est intense mais on arrive relativement vite au sommet où nous attend une nouvelle petite échoppe, cette fois sans substance illicite!

gorges-du-tigre-I 0108-small

gorges-du-tigre-I 0126-small

Presque arrivé à la fin des 28 lacets, une petite échoppe tenue par deux femmes dont celle-ci, âgée de seulement...75 ans!

gorges-du-tigre-I 0134-small

Juste après le sommet, indication pour se rendre dans les différentes Guest Houses du parcours

 

Nous continuons notre marche, traversant quelques villages et leurs cultures en terrasse. Un paysage vraiment magnifique mais qui se mérite!

gorges-du-tigre-I 0149-small

gorges-du-tigre-I 0151-small

gorges-du-tigre-I 0153-small

"En tête-à-tête, avec moi-même..." (M)

gorges-du-tigre-I 0173-small

3ème plus grand fleuve du monde

gorges-du-tigre-I 0183-small

gorges-du-tigre-I 0185-small

gorges-du-tigre-I 0197-small

gorges-du-tigre-I 0218-small

18h30, nous parvenons à la Halfway Guest House. Là, nous posons nos sacs pour la nuit. 120 RMB/nuit pour une chambre double avec commodités et 50 RMB sans. Nous optons pour la première solutions, même si au final, nous serons trop épuisé pour nous doucher! Encore une fois, un très bon souper nous attend. Peu de gens, l’endroit n’en est que plus appréciable. Nous rencontre un couple de polonais dont la fille étudie dans la même université que moi! Egalement, un Suisse -italien, originaire du Tessin qui est parti en septembre de notre beau pays pour un long voyage d’une année qui devrait se terminer en Australie.

Après avoir admirer le magnifique ciel étoilé, presque aussi beau que celui que j’avais pu admirer en Inde (cliquer ICI), nous regagnons notre chambre, enclenchons le matelas chauffant et fermons nos yeux…

gorges-du-tigre-I 0240-small
Arrivée à la Half Way Guest House
gorges-du-tigre-I 0242-small
Half Way Guest House
gorges-du-tigre-I 0246-small

gorges-du-tigre-I 0248-small
Depuis la salle à manger
gorges-du-tigre-I 0256-small
Bonne nuit!
Repost 0
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 13:48

Après 10h00 de train en couchettes molles, nous arrivons à 8h00 à 丽江 (Lijiang). Cette ville est, comme Fenghuang, réputée pour sa vieille ville. Alors que la ville semble encore endormie, nous la traversons afin de trouver un endroit pour dormir. Nous avions lu dans notre guide de voyage que la “Mama Naxi Guest House” valait le détour. Après une petite heure d’errance, nous arrivons enfin sur place.

Mama Naxi en personne nous accueille et nous propose une chambre avec grand lit et wc/douche pour 80 RMB/nuit. En attendant que notre chambre soit prête, nous sommes gentiment priés de nous asseoir et d’accepter du thé ainsi que des petites bananes. Nous nous rendrons vite compte que  Mama porte bien son nom: une vraie grand-maman! Si vous refusez ses petites attentions (souvent de la nourriture), vous risquez de la froissez…

Nous prenons possession de notre chambre qui se révèle petite mais confortable. Seule point noir: pas de chauffage mais un matelas chauffant pallie très bien ce manque. Après un sandwich absolument délicieux (et une banane ^^), nous quittons ce petit nid pour visiter la ville.
lijiang-1 0843-small

Chez Mama Naxi Guest House

lijiang-1 0845-small

lijiang-1 0849-small

L'un des nombreux pensionnaires de Mama

lijiang-1 0841-small

THE sandwich!

Pas grand chose à dire à ce sujet, tellement la ressemblance avec Fenghuang (cliquer ICI et LA) et pour moi Xitang et Wuzhen (cliquer ICI et LA) était flagrante. Nous étions pourtant à plus de 1000 km de la ville historique de Phoenix (= Fenghuang) mais rien à faire, on retrouvait les mêmes éléments. Nous nous attendions à trouver de l’artisanat Naxi, l’ethnie la plus présente dans la région mais rien à faire…

Au lieu de cela, les éternelles petites échoppes de thé, d’habits qui semblaient pour la plupart être de fabrication massive.

 

Attention, je ne dis pas que Lijiang ne vaut pas le détour. Par contre, si vous avez déjà visités d’autres 古城 (villes historiques, vieille ville), ne vous attendez pas à être surpris! C’est d’ailleurs un grand point d’interrogation pour moi: pourquoi le gouvernement chinois tend à uniformiser toutes ces vieilles villes? Pourquoi les transformer en parc thématique, les bourrer des boutiques à souvenir et ainsi oublier complètement la valeur historique des lieux visités? Franchement, je ne trouve aucune réponse...

Malgré tout, certains coins méritent le détour… En voilà quelques-uns que nous avons immortalisés.

lijiang-1 0857-small

lijiang-1 0859-small

lijiang-1 0862-small

lijiang-1 0867-small

Lessive

lijiang-1 0868-small

Entrée d'une Guest House

lijiang-1 0869-small

lijiang-1 0885-small

lijiang-1 0896-small

Dédicace d'un dictionnaire chinois/anglais/naxi. Sur le première ligne, vous pouvez lire mon prénom chinois en naxi. Il faut préciser que le naxi est une, voire la dernière langue hiéroglyphique encore vivante

lijiang-1 0904-small

lijiang-1 0910-small

lijiang-1 0922-small

Un atelier de peinture où nous avons pris une bière et un thé

lijiang-1 0934-small

Vers 18h00, nous regagnons la Mama Naxi Guest House. Là, les employées du lieu (qui semblent être ses filles ou en tout cas de sa famille), nous prient de nous asseoir. En guise d’amuse-bouche, des verres et des verres de jus de...banane! Apparemment, une consigne de la Mama, preuve en est avec les 加油 (Courage!!) qu’on nous lançait chaque fois que l’on remplissait, encore, notre verre!

Le repas fut délicieux et très bon marché: seulement 15 RMB/personne! Une multitude de plats, tous différents et ce dans une ambiance très “auberge espagnole”. En effet, nous avons rencontrés pleins de jeunes du monde entier dont une Anglaise qui enseigne sa langue maternelle à Nanjing, comme quoi la Chine peut être très petite!

lijiang-1 0943-small
Mama Naxi Guest House by night
lijiang-1 0951-small
Lijiang de nuit
lijiang-1 0967-small

lijiang-1 0975-small

lijiang-1 0988-small
Repost 0
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 14:58

Deuxième et dernière journée à Kunming. Aujourd’hui, nous décidons d’aller visiter l’un des sites les plus connus aux alentours: le forêt de pierre. Classé au patrimoine mondiale de l’UNESCO en 2004, ce site est connu pour ses rochers qui, comme son nom l’indique, composent une étrange forêt, façonnées par le vent et l'eau.

 Pour s’y rendre, prenez tout d’abord le bus n° 60 qui se trouve à la première intersection de la 永平路 (Yongping Road) et d’une rue sur la droite (永胜路 (Yongsheng Lu) si je ne m’abuse!), en venant par la 北京路 (Beijing Road). Pour être sur que nous êtes au bon arrêt, renseignez vous en mentionnant votre destination: 昆明市东部汽车客运站 (Gare routière de l’Est de la ville de Kunming). Sinon, regardez autour de vous et vous verrez certainement des gens chargés de bagages. Une fois monté dans le bus, pas besoin de réfléchir puisque votre arrêt est également le terminus. Pour s’y rendre, vous emprunterez soit la voie directe soit en passant par la ville. Comptez dans tous les cas environ 45 minutes.

Une fois arrivé à la gare routière, nous montons pour 25 RMB/personne dans le bus qui nous conduira à la forêt de pierre. Lorsque vous prenez votre billet, faites attention à vous rendre dans la zone touristique et non dans la ville…
shilin 0547-small

La gare routière de l'Est de la ville de Kunming

 

1h30 plus tard, nous voilà arrivé. Après un dîner vraiment mauvais, nous entrons dans le parc pour la “modique” somme de 100 RMB/personne (140 RMB sans carte d’étudiant). Nous nous rendons sur le site principal du parc en suivant les groupes de touristes, suivant leur précieux guide, en tenue traditionnelle.
shilin 0559-small

Pour la visite du parc, pas besoin de carte, tout est très bien indiqué et la plupart du temps en français, enfin, en tentative de français! Je vous livre un exemple:

"A cause des voies sentiers étroits, c'est interdit de passer en sens contraire. Visitez en ordre, s'il vous plaît. Merci de votre coopération."

3 types de chemin: les plus larges, c’est-à-dire le circuit officiel, là où vous ne serez jamais seule mais entourez en permanence de groupes. Le deuxième, une chemin également pavé mais plus étroit, déjà beaucoup plus tranquille. Enfin, les chemins de terre où vous êtes à peu près certain de vous retrouvez seuls.

Nous nous sommes rapidement écarté de la voie touristique pour nous enfoncer, un peu au hasard, dans ce paysage mystérieux. Tout au long de l’après-midi, le paysage varie et les chemins se transforment parfois en parcours du combattant mais qu’importe, le lieu en vaut 1000 fois la peine!

shilin 0563-small

L'entrée du parc

shilin 0567-small

shilin 0574-small

shilin 0580-small

shilin 0586-small

shilin 0591-small

shilin 0592-small

shilin 0606-small

shilin 0613-small

shilin 0618-small

shilin 0621-small

shilin 0628-small

shilin 0633-small

shilin 0642-small

shilin 0643-small

shilin 0654-small

Voilà le rocher l'éléphant, pour ceux qui ça intéressent et qui ont beaucoup d'imagination!

 

Après avoir traversé la grande forêt de pierre, nous entrons dans le zone  Liziyuanqing (李子园青景区) où nous espérions pouvoir admirer des peintures rupestres. Les grottes de Lascau en tête, nous imaginons déjà les grandes scènes de chasses… Sur place, quelques petits griboullis pas vraiment impressionnants… Nous suivons alors un autre chemin en direction d’un lieu qui nous intrigue: 万年灵秩芝景区 (la zone des champignons éternels - Eternal Mushroom Area). Peut-être pour nous la plus belle partie du parc car en plus des pics rocheux, nous apercevons des cultures en terrasses où travaillent quelques paysans, entourés de leur chèvres. Au détour d’un virage, un petit lac apparaît. Sur la surface, le soleil se reflète, accentuant encore la beauté du lieu. Au bord, une petite maison de tôles de laquelle on entend des aboiements de chien…

Nous arrivons finalement aux champignons éternels, pics rocheux dont la seule particularités est d’être plus large à leur sommet qu’à leur base. Nous retournons en direction de la grande forêt par la 环林路 (Ring Road). Encore une fois, l’union entre ces pics rocheux et les champs en terrasse nous charment...

shilin 0665-small

shilin 0667-small

THE peintures rupestres!

shilin 0685-small

On en trouve un peu partout, si vous êtes perdu ou que vous avez un problème...

shilin 0687-small

shilin 0692-small

shilin 0699-small

shilin 0702-small

Au loin, vous pouvez admirer les eternal mushroom

shilin 0709-small

Cultures en terrasse et pics rocheux

shilin 0720-small

shilin 0731-small

Le fameux lac (qui donne malheureusement beaucoup moins bien en photo...)

shilin 0736-small

shilin 0748-small

shilin 0765-small

Paysan

shilin 0767-small

Canaux d'irrigation

shilin 0770-small

Touristes chinois...

 

Nous traversons par un autre chemin la grande forêt qui nous révélera encore quelques uns de ses secrets comme la “Vallée profonde et tranquille” (幽兰深谷). Le temps semblant s’écouler plus rapidement qu’ailleurs, nous nous dirigeons gentiment vers la sortie, guidés par les voix de plus en plus bruyantes de visites organisées. Nous débouchons dans LA zone à pigeons où l’on peut, pour une dizaine de RMB, se faire immortaliser en tenue “traditionnelle”.

Avant de quitter ce parc, nous faisons un détour par la petite forêt de pierre. Franchement, aucune surprise mais plutôt une déception. Partout, des stands de touristies, de chemins trop bien balisés, bref, un endroit où la trace de l’homme se fait un peu trop sentir à notre goût.
shilin 0783-small


shilin 0797-small

17h00, nous retournons à la gare routière de l’Est pour 26 RMB/personne, soit 1 RMB de plus qu’à l’aller… 22h00, nous quittons Kunming pour Lijiang (丽江). Cette fois, nous optons par l’option luxe en nous offrant les couchettes molles (cliquer ICI pour une explications des transports ferroviaires en Chine).


Repost 0
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 09:48

Première journée dans la capitale du Yunnan: Kumming. La sensation que nous avions eu la veille au soir se confirme: il fait chaud! Adieu grosses vestes, chaussettes d'hiver, gants et bonnets, bonjour t-shirts et lunettes de soleil! Après avoir déambuler dans un marché spécialement consacré aux décorations du nouvel-an chinois (春节 = fête du printemps = nouvel an chinois) et de profiter pleinement de ce temps estival, nous nous rendons dans le parc du lac vert, que l'on pourrait comparer à une version miniature du parc du lac Xuanwu, à Nanjing (cliquer iCI). Plus petit ne signifie pourtant pas moins bien, au contraire! Enfin, un parc à taille humaine, dont on peut faire le tour sans faire subir de tortures à ses petits petons.
kunming-1 0356-small

A tous les coins de rue, on peut voir ces mini-poste de police, police de quartier. Le "robocop" est en fait une simple borne qui permet, je l'imagine, d'appeler la police directement

kunming-1 0361-small

Dans le marché du Nouvel An Chinois

kunming-1 0362-small

Nous sommes en pleine semaine et pourtant, on croise bon nombre de familles, mais aussi de couples ainsi que des personnes âgées. Les gens semblent détendus, peut-être à cause de cette météo si clémente. Ce n'est d'ailleurs pas par hasard que Kunming est surnommée la ville du printemps éternel (春城). Pour la première fois de ces vacances, nous dînons sur une terrasse et, douce torture, nous avons même un peu trop chaud... Après la rigueur du froid de Haerbin (cliquer: 1, 2, 3, 4, ou 5 pour lire les articles correspondants), nous avons d'autant plus savourer des rayons du soleil, un peu aux dépends de notre peau...
kunming-1 0353-small

kunming-1 0360-small

kunming-1 0363-small

kunming-1 0372-small

kunming-1 0373-small

Premier dîner sur une terrasse!

kunming-1 0382-small

kunming-1 0383-small

Choc des cultures!

kunming-1 0390-small

Dans le parc, on trouve une zone de jeu...

kunming-1 0385-small

A la sortie du parc, un stand vend des portes-clés avec des mini-aquariums dans lesquel nagent de vrais poissons!

kunming-1 0388-small

A l'entrée de la 云南大学 (Université du Yunnan) qui m'a presque fait regrettée mon choix d'aller étudier à Nanjing!!!

Ensuite, nous décidons d'aller visiter une mosquée et son quartier musulman. J'explique au conducteur de taxi et il me demande dans quelle mosquée je veux me rendre. Je lui réponds que je n'en ai aucune idée mais autant nous conduire dans la plus célèbre ou la plus grande. Quelques minutes plus tard, nous arrivons dans un quartier très commercial et très moderne. Notre chauffeur nous indique une direction que nous suivons studieusement. Nous trouvons effectivement une mosquée mais étant trop dénudés pour y rentrer, nous préférons poursuivre notre chemin... Et là, au hasard d'une ruelle, nous tombons sur le vieux Kunming. Ici, une foule de petite échoppes vendant pêle-mêle de la nourriture (brochettes, ...), artisanat local, babioles divers et j'en passe. Beaucoup de pacotilles mais c'est surtout l'ambiance du lieu qui mérite le détour.
kunming-1 0403-small

kunming-1 0429-small

visite d'une exposition de peintures et de calligraphie

kunming-1 0449-small

糖画 (peinture avec du sucre). Un art éphémère mais qui fait des merveilles comme ce phoenix à 10 RMB/pièce
kunming-1 0462-small
Dans un magasin qui vend des poissons et des aquariums
kunming-1 0464-small

 

kunming-1 0491-small

Dans un parc près du vieux Kunming

kunming-1 0498-small

Les vieilles bâtisses sont malheureusement très mal conservés et mal mises en valeur...Dommage!

Tout aussi par hasard, nous trouvons le marché aux fleurs et aux oiseaux. On y trouve des fleurs, des oiseaux (si si!) ainsi que les habituelles gadgets que vous trouverez autant ici, qu'à Pékin ou Nanjing! Plus intéressant, des pipes qui ressemblent à des hautbois, apparemment une spécialité du coin, qui permet de fumer le tabac local.
kunming-1 0469-small

kunming-1 0473-small

Nous terminons notre journée par un souper dans un restaurant tout près de notre hôtel, assez chic mais avec des prix plutôt très abordables. Seule la théière, 68 RMB, salait un peu l'addition mais puisqu'on pouvait la remplir à volonté, ça passait encore! Après avoir profiter plus qu'il n'en faut de cette option, nous regagnons notre suite (ça fait plus chic que chambre non?! ^^)
kunming-1 0517-small

En traversant un pont, près de notre hôtel 
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Romain - Made in Switzer南
  • Le blog de Romain - Made in Switzer南
  • : Je m'appelle Romain, je suis Suisse et j'ai 23 ans. Après 2 ans d'étude de mandarin à l'université de Genève, j'ai décidé, avec l'aide d'une bourse, de partir une année à Nanjing (province du Jiangsu) améliorer mes connaissances linguistiques. Sur ce blog, je raconterai donc ma vie ici en Chine, mes voyages, mes réflexions, mes remarques, etc...
  • Contact

Recherche

Archives