Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 11:02

Je vous avais parlé il y a quelques jours de ma nouvelle passion pour le thé (cliquer ICI), je vous présente aujourd'hui l'endroit où je me ravitaille et où mon porte-monnaie s'est fortement allégé, j'ai nommé le marché du thé (茶叶市场). Lorsque j'en avais entendu parlé, j'imaginais une sorte de grand entrepôt sous lequel on trouverait un joyeux bazar mêlant divers sortes de feuilles de thé ainsi que des accessoires en relation avec la fameuse boisson...

Et bien que nenni! Au lieu de cela, une sorte de mini-village où on ne trouve que des petites échoppes qui de prime abord, se ressemblent toutes. Certaines vendent de tout, d'autres sont spécialisées. Chaque fois que je m'y suis rendu, l'endroit paraissait relativement désert et permettait alors de se promener sans se sentir trop oppressé. Je ne connais pourtant absolument pas cet endroit...et je vais vous expliquer pourquoi!

DSC06476-small

L'entrée du marché

DSC06478-small

Dans le marché, avec mon coloc' (cliquer ICI)

DSC06479-small

 

DSC06480-small

La première fois que je m'y suis rendu, c'était avec mon fameux premier ange-gardien, Esther, ma voisine malaisienne mais d'origine chinoise (cliquer ICI). Rajouté mon colocataire et Sarah, une amie française et nous voilà embarqués dans un taxi en direction de la 热河南路 (Rue de Rehenan). Esther se dirige directement vers une boutique dans laquelle elle s'était déjà rendue, nous assurant qu'on n'essayera pas de nous pigeonner. Après quelques hésitations, nous entrons dans une petite pièces avec sur les deux côtés, des cartons entassés et sur les étagères, des galettes de thé. Nous voilà dans l'antre du 普洱茶 (thé Pu'er), la spécialité de la province du Yunnan (cliquer ICI). L'échoppe appartient à un couple et représente la compagnie de thé Longchang (隆昌茶业) (cliquer ICI pour visiter leur site (en chinois)).

L'homme se trouve être le frère du big boss. Nous avons rapidement sympathisé et comme dans toutes les bonnes boutiques spécialisée dans le thé, on déguste avant d'acheter ou de parler prix. Précisons au passage que cette dégustation peut durer vraiment très longtemps, parfois plusieurs heures, comme ce fut notre cas. On sort quelques biscuits, on nous propose des cigarettes et on cause, enfin, on écoute le patron!

Ici, on ne boit que du thé Pu'er (se prononce à l'anglaise). Peut-être avez-vous déjà entendu parlé de ce thé, connu surtout en Europe pour ses vertus amincissantes... Ici, c'est un thé extrêmement connu qui a la particularité de pouvoir se conserver, un peu comme le vin. Plus il est vieux, plus le prix monte, selon la qualité du thé, bien entendu.

Petite parenthèse pour les curieux. On distingue, 3 sortes de thé Pu'er, que je vous présente ici du moins "travaillé" au plus "travaillé" (je ne sais pas vraiment le traitement qu'on leur fait subir donc je ne vais pas plus loin):

- le 生茶 (thé sheng): il a un goût assez sucré, presque fruité. Il est plutôt de couleur jaune clair. On le trouve principalement sous la forme de galette de thé (voir photos)

- le 红茶 (thé noir/rouge): il existe beaucoup de sorte de thé noir et le pu'er en est une. Personnellement, c'est mon préféré parmi les thé noir que j'ai déjà eu l'occasion de boire. Difficile de définir son goût, c'est unique! Les bons thé rouges deviennent de plus en plus foncés lorsqu'on les infuse.

- le 熟茶 (thé shu): c'est le plus travaillé. Sa couleur est plus foncée que les deux précédents. Le goût est assez bizarre puisqu'on a réellement l'impression de boire de la terre. Malgré tout, c'est un goût que j'apprécie maintenant même si au début c'est plutôt surprenant!

Pour ce qui est des traductions entre parenthèse, je ne suis pas du tout sûr par contre le chinois, c'est ok, confirmé par le vendeur! Autre particularité du thé pu'er: c'est un thé qui s'infuse beaucoup de fois. Contrairement aux thés verts ou au thé tie guanyin qui ne s'infuse que jusqu'à 4-5 fois, le thé pu'er peut être réutilisé jusqu'à 10 fois et son goût reste bon, voire meilleur! Parenthèse fermée...

DSC06483-small

Mon coloc', en pleine dégustation avec comme maîtresse de cérémonie, la femme du patron

DSC06481-small

Quand le thé devient de l'art. Ici, des galettes moulées sur lesquelles on peut voir les signes astrologiques chinois. Si j'ai bien compris, on peut boire ce thé mais on le garde généralement tel quel, comme un tableau.

DSC06486-small

Dans le même style que les signes astrologiques chinois mais cette fois c'est le caractère du bonheur qui est représenté: 福

DSC06488-small

Au premier plan, du thé rouge et au second, si je me souviens bien, du 生茶 (thé sheng)

DSC06489-small

Voilà les fameuses galettes de thé (principalement du 生茶). Dessous, on peut voir du 熟茶 (thé shu)

Pourquoi je vous parle de cet endroit... Et bien parce qu'il se trouve que le gérant de cette échoppe est l'ami qui m'a fait vivre ma folle journée de samedi passé (cliquer ICI). Physiquement, je dirais que c'est un mélange entre David Douillet et Jean Gabin, sauce chinoise bien entendu! Sa femme est aussi très sympathique mais je la connais beaucoup moins. Il me dit travailler tous les jours de l'année et ne s'accorde que quelques jours de congé pendant le nouvel an chinois (cliquer ICI). Comme il me l'a expliqué, son métier consiste à boire du thé et à "causer"! Plutôt sympathique mais j'avoue que je ne sais pas si ça me conviendrait!

Comme la confiance s'est établi, je retourne tout le temps chez lui et je suis devenu fan de ce fameux thé pu'er. Je lui fais tellement confiance que je n'ai jamais été dans d'autres boutiques. En fait, quand je veux acheter quelque chose qu'il ne vend pas, que ça soit du thé où des accessoires, je lui demande, il va chercher puis revient. Il m'explique qu'ainsi les prix sont plus bas mais je pense bien qu'il prend sa petite commission au passage...

Voilà, j'espère que j'ai réussi à vous transmettre encore un peu cette passion qui m'a prise voilà quelques mois. Si d'aventure vous allez en Chine, je vous conseille vivement de vous rendre dans une de ces petites boutiques. Même si vous ne parlez pas le chinois, on vous proposera automatiquement du thé (si c'est une bonne adresse) et vous ne serez jamais obligé d'acheter (mais on peut se laisser très facilement convaincre, expérience faite!).

DSC06493-small

Partager cet article

Repost 0
Published by Romain Barrabas - dans Jiangsu (Nanjing)
commenter cet article

commentaires

nouhaila 01/07/2017 13:36

bonjour mon mari est actuellement à nanging et il voulais m achter des souvenir , des robe chinoise, des petit gadget etc pas cher j aimerai savoir ou peut on trouver ts ca merci

briiiiiiiiiiii 11/09/2010 12:22


je suis d'accord avec le premier commentaire, le Pu Erh Tea a l'odeur et le gout du poisson et pas un peu... c'est très surprenant voir un tantinet incommodant... mais pourquoi? that's the
question!!!


Romain Barrabas 16/09/2010 11:20



C'est vrai que le goût est nettement moins "abordable" que d'autres thés... Mais un peu comme le vin, si on continue d'en boire à petite dose, on commence à vraiment apprécier (en tout cas c'est
mon cas!!)



joelle 14/04/2010 18:28


ok j'avoue, je montre + d'intérêt au vin qu'au thé ... mais franchement je te prends au mot Romain et je viendrai déguster du thé (rien n'empêche de concilier thé et vin ou bien ? Serge je suis
sûre que tu l'as déjà fait !!!!!)
:-)


Serge le papa de Romain 11/04/2010 12:31


depuis quand tu bois du thé Joëlle...:-))


Romain Barrabas 11/04/2010 14:20



Ooooh, il y apparemment anguille sous roche :D!



joelle 11/04/2010 11:12


j'espère sincèrement que j'aurai une fois l'occasion de déguster du véritable thé .....
(mais non, je ne réclame absolument RIEN .... Serge et Isa si vous y lisez un message caché, c'est faut .... quoique !!!!!)


Romain Barrabas 11/04/2010 14:19



Mais quand tu veux, à partir du 29 juin! Je devrais ramener tout mon petit matos ainsi que pas mal de thé (enfin, surtout les 3 sortes de Pu'er)!! Pour mes parents, je vous laisse régler entre
adultes votre différent ^^



Présentation

  • : Le blog de Romain - Made in Switzer南
  • Le blog de Romain - Made in Switzer南
  • : Je m'appelle Romain, je suis Suisse et j'ai 23 ans. Après 2 ans d'étude de mandarin à l'université de Genève, j'ai décidé, avec l'aide d'une bourse, de partir une année à Nanjing (province du Jiangsu) améliorer mes connaissances linguistiques. Sur ce blog, je raconterai donc ma vie ici en Chine, mes voyages, mes réflexions, mes remarques, etc...
  • Contact

Recherche

Archives